Hong Kong en bref

Véritable porte d’entrée en Chine et formidable plateforme de développement en Asie, Hong Kong est une des économies les plus libérales et modernes.

Tendances économiques

Créer son entreprise ou sa filiale y est extrêmement simple et rapide. En 2018 et 2019, Hong Kong a été élue comme étant l’une des économies les plus compétitives du monde (d’après IMD World Competitiveness Yearbook 2019). Hong Kong est un véritable état de droit, au cadre juridique simple et sécurisant, hérité du système britannique : « One country, two systems ».

Le système fiscal est basé sur le principe de territorialité : seuls les revenus réalisés à Hong Kong sont taxés. Les taux de prélèvements obligatoires sont parmi les plus bas au monde : pas de TVA, d’ISF, de taxe professionnelle ou de taxe sur les plus-values et dividendes. Le taux d’imposition est de 16,5 %, réduit à 8,25 % pour les premiers 2 millions HKD (environ 250 000 USD) de bénéfices.

Hong Kong accueille plus de 8 700 entreprises venant du monde entier dont plus de 3 900 sièges sociaux. 70 des 100 plus grandes banques mondiales sont présentes à Hong Kong. Les quatre piliers de l’économie hongkongaise et de sa croissance sont les services financiers, le commerce et la logistique, le tourisme et l’hôtellerie – restauration ainsi que l’immobilier et la construction. On observe ces dernières années un fort développement des secteurs comme l’Internet of Things (IoT), la Fintech et notamment l’écosystème des start-ups.

Avec un taux de chômage de 3,4%, une dette extérieure limitée à 467% du PIB et un large excèdent budgétaire, Hong Kong présente une situation financière stable. L’intervention gouvernementale y est très mesurée, le secteur privé prenant souvent le relais. Hong Kong est une ville particulièrement attirante pour les investissements directs à l’étranger (IDE) : il n’y a quasiment aucune contrainte sur la circulation des flux de capitaux.

En 2019, le montant total d’IDE à Hong Kong s’élève à 116 billions USD. Preuve de son attractivité à l’international, Hong Kong était la 5e destination au monde en termes d’investissements étrangers. Les principaux secteurs concernés sont l’immobilier, le commerce et la finance.

La ville a été élue l’une des « Best Business city in Asia » ainsi que « Best Business city in the World » en 2019 par le Business Traveller Asia-Pacific Travel Awards. Hong Kong est l’un des principaux ports commerciaux (hub) mondial. Le trafic de fret aérien est le plus élevé au monde depuis 2010. Hong Kong International Airport est le 5ème aéroport le plus fréquenté au monde avec plus de 74 millions de passagers en 2018. Avec le nouveau Hong Kong TGV Express rail link, la ville est reliée à Shenzhen et Guangzhou respectivement en moins de 15 et 48 minutes, renforçant ainsi ses synergies avec la Greater Bay Area, Silicone Valley Chinoise.

Échanges commerciaux France - Hong-Kong

Selon le sondage « Top 100 City Destinations 2019 » mené par Euromonitor, la ville reste la destination préférée des voyageurs étrangers en termes de voyages d'affaires et de loisirs. Elle compte actuellement plus de 25 000 résidents français. L’image de la France est très positive et sur ce marché sophistiqué, les produits français bénéficient, d’un gage de qualité et d’une attractivité extrêmement forte. Avec une forte présence des sièges régionaux Asie-Pacifique des multinationales françaises. On y dénombre plus de 800 entreprises ou filiales françaises, qui emploient localement plus de 30 000 personnes pour un chiffre d’affaires total de plus de 8.2 milliards USD.

Cette présence est notamment forte dans les secteurs de la construction et du bâtiment (Dragages, Alstom…), de l’Energie (Suez, Veolia, Schneider…), de la finance (BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, Natixis…), de l’assurance (AXA...), du luxe (LVMH, Kering, Richemont, Chanel, Hermès…), de l’agroalimentaire et du vin (Danone, Pernod Ricard, Eric Kayser, Robuchon…), et des nouvelles technologies (Capgemini, Thales, Orange…).

Les exportations françaises ont progressé de 4,3% au cours des 10 premiers mois 2019. Hors aéronautique, les exportations on progressé de 8%. En 2017, La France était le 3e partenaire européen de Hong Kong pour les échanges de services (derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne).

Conseils pour une entreprise souhaitant approcher Hong-Kong

Hong Kong est un marché moderne qui bénéficie du régime « 1 Pays 2 Systèmes ». Le cadre juridique, les pratiques des affaires sont typiquement anglo-saxonnes, avec un cadre protégé pour les sociétés étrangères, très différent de la Chine continentale. Le cantonais et l’anglais sont les langues officielles (et non le mandarin).

Les hongkongais sont pragmatiques, tournés vers l’international et habitués à traiter des affaires avec le monde entier. Ils sont ouverts à la nouveauté mais il faut les rassurer sur la capacité à délivrer le service surtout quand la société française n’est pas encore implantée en Asie. Les références de clients sont essentielles et constituent un socle précieux pour se développer en Asie. Le réseau et l’introduction par des contacts ou des organisations locales peuvent également considérablement accélérer le développement de l’entreprise. Hong Kong est un marché mature, prisé, et donc concurrentiel. Il convient donc de se préparer, identifier sa valeur ajoutée sur le marché et marquer sa différence. Un voyage de prospection à Hong Kong ne doit pas s’envisager comme un « coût » mais comme un investissement ; une grande importance est accordée à la capacité de tisser des liens de confiance dans la durée.

  • Hong Kong, porte d’entrée vers la Chine, est souvent perçu comme un marché test avant de développer ses activités en Asie. Il faut donc être prêt à investir du temps pour tisser des relations.
  • Bien prendre en compte les spécificités du marché et les caractéristiques des distributeurs et des consommateurs. Adapter l'offre (et parfois son packaging) tout en conservant l’identité française de la marque, très valorisée à Hong Kong.
  • Nécessité de fournir tous les outils de communication : site internet, brochure, carte de visite…en anglais ; il est fortement recommandé de mettre l’accent sur le design, l’élément auquel les sociétés asiatiques sont particulièrement sensibles.
  • Prévoir les budgets marketing pour développer la visibilité et la notoriété du produit et de la marque, ainsi que la formation du personnel de vente.
  • Mettre en valeur l’exclusivité du produit. Par exemple son histoire, son originalité, son authenticité renforceront son attractivité tout autant que sa qualité de fabrication (matériau, sécurité, confort).

Contact

CCIF Hong-Kong
www.fccihk.com

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus