Covid-19 - Moscou-Shanghai : la CCIF Chine partage son expérience de sortie de crise

Quelles leçons tirer de la sortie de crise en Chine ?

Le 30 avril, la CCIF Russie a organisé un webinaire pour ses entreprises membres avec la CCIF Chine. L'événement est le premier d'une série de conférences en ligne permettant d’échanger les expériences à un niveau international en temps de crise.

Les intervenants étaient Christophe Lauras, président de la CCIF Chine et vice-président d’Accor en Chine, Olivier Dubroeucq, vice-président CCIF Chine et general manager de Safran et Emmanuel Gros, vice-président CCIF Chine et fondateur d’une banque d’affaires depuis 20 ans en Asie.

Les experts ont déclaré, à propos des phases de la crise, que la Chine avait désormais plusieurs semaines d'avance sur la Russie. L'épidémie en Chine a commencé fin janvier et, très rapidement, des mesures restrictives ont commencé à être appliquées dans le pays. Mais depuis la mi-mars, toute la Chine, à l'exception de Wuhan, a retrouvé une vie normale. Le pays voit progressivement son économie et ses chaînes de production se relancer et, de manière générale, la Chine a rétabli environ 95% de son activité.

Néanmoins, la circulation des personnes dans le pays est toujours contrôlée grâce au système de QR code introduit dans le pays. Des règles d'hygiène très strictes sont respectées, le port du masque est obligatoire, la distanciation sociale est imposée, ainsi que le contrôle de la température des travailleurs.

Selon les intervenants, le gouvernement chinois a agi de manière proactive et a très tôt mis en œuvre un ensemble de mesures pour aider les entreprises et la population. Les mesures d'incitation des autorités sont devenues similaires à celles qu'elles ont introduites lors de la crise économique de 2009 - une baisse du taux directeurs, des baisses d'impôts, des avantages et des versements sociaux. Dans le même temps, le gouvernement a identifié plusieurs secteurs prioritaires d'investissement tel que celui des technologies dans le domaine de l'écologie (purification de l'air, recyclage des déchets), ainsi que le développement de technologies telles que la 5G, le Big data et la production de voitures électriques. Il convient de noter qu'en Chine, les entreprises à participation étrangère bénéficient du même soutien des autorités que les organisations locales.

Les intervenants ont toutefois noté que la crise avait frappé économiquement les petites et moyennes entreprises particulièrement. Les experts de la CCI France Chine conseillent à ces entreprises de réduire les coûts à tous les niveaux. Dans le même temps, la direction de l'entreprise devrait être un exemple à tous égards: réduction de leurs propres salaires et rigueur sur les normes d'hygiène.

Le secteur qui a le plus profité de la crise actuelle est, de façon prévisible, le e-commerce avec en particulier le groupe Alibaba. À l'avenir, il est prévu de renforcer le secteur automobile, de la santé, et des technologies. Ceux qui n'étaient pas auparavant présents dans le secteur de la technologie investissent maintenant dans ce secteur et vice versa. Quant à la technologie 5G, elle se développe particulièrement activement grâce à la crise.

L'événement était modéré par Lidia Soutormina, directrice des événements de la CCIF Russie, et Grégoire Chesnot, directeur marketing de la CCIF Russie. Dans un avenir proche, la CCIF Russie prévoit d'organiser des webinaires similaires avec les CCIF de Corée du Sud, du Japon et de Singapour.

> Plus d'informations

Contact

CCIF Russie
www.ccifr.ru/fr

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus