Turquie

Portage salarial & hébergement de V.I.E. ou de commerciaux turcs

Hébergez un V.I.E. ou un commercial salarié turc au sein de la CCIF Turquie

Une entreprise française souhaitant approcher le marché turc à travers la mise en place d’un V.I.E. ou d’un commercial salarié turc doit trouver une structure d’accueil pour celui-ci. Si elle ne dispose pas d’un partenaire local ou d’une filiale pouvant accueillir le V.I.E. ou le commercial, elle pourra l’héberger au sein de la Chambre de Commerce Française en Turquie (CCFT)

Cette prestation de portage salarial s’inscrit dans le cadre d’un contrat de gestion entre l’entreprise  française et la CCFT.

La CCFT, en sa qualité de structure d’accueil, devra ainsi :

  • établir un contrat de travail (nécessairement à durée indéterminée) de droit local avec le V.I.E. ou le commercial
  • le déclarer à la sécurité sociale turque,
  • s’acquitter des impôts et charges sociales afférentes et verser un salaire correspondant tous les mois.

La CCFT peut également mettre à la disposition du V.I.E. ou du commercial salarié un espace de travail entièrement équipé (hors ordinateur) dans un environnement professionnel sécurisant (pour le V.I.E. ou le commercial salarié, comme pour l’entreprise), permettant ainsi une adaptation accélérée au pays.

Coûts salariaux

  1. Principe : les coûts salariaux sont refacturés mensuellement, au « prix coûtant », sans marge aucune ; la CCFT se rémunérant à travers la facturation des frais de dossier et de gestion mensuelle.
  2. Risque de change : La CCFT pourra émettre chaque trimestre ou en fin de contrat une facture visant à compenser une éventuelle perte de change si les contreparties en livres turques des montants payés par la société sont inférieures aux coûts réels supportés par la CCFT. La réciproque est également vraie pour la société dont la perte de change sera compensée par une facturation de la CCFT ajustée à la baisse.
  3. Augmentations éventuelles de charges patronales et d’impôts : les coûts salariaux pourront également faire l’objet d’un ajustement à la hausse par la CCFT en sa qualité d’employeur du salarié, si les autorités turques devaient imposer des augmentations de charges patronales et d’impôts en cours d’année.

Contact

CCIF Turquie
Raphaël ESPOSITO
raphael.esposito@ccift.com
www.ccift.com

Fermer

Vous souhaitez vous développer à l'international ?

Recevez les dernières infos marchés, éco-business, actus entreprise ! En savoir plus