Singapour

Singapour en bref

Cité-Etat grande comme six fois Paris, dépourvue de ressources naturelles, Singapour a misé son développement sur l’internationalisation, la libéralisation de son économie et son positionnement au cœur de l’Asie du Sud-Est.

Tendances économiques

  • Un hub international

Cité-Etat grande comme six fois Paris, dépourvue de ressources naturelles, Singapour a misé son développement sur l’internationalisation, la libéralisation de son économie et son positionnement au cœur de l’Asie du Sud-Est.  Dans un contexte d’affaires très favorable, 40 000 sociétés étrangères (dont 750 françaises) se sont installées dans la Cité-État. La stabilité de sa croissance, conjuguée au développement rapide des économies de l’ASEAN (Singapour est un membre cofondateur de l’Association des Nations de l’Asie du Sud Est et son cœur économique), devraient confirmer l’attractivité de Singapour dans les années à venir. Le climat d’affaires singapourien (stabilité économique, politique pro-business, fiscalité avantageuse, protection de la propriété intellectuelle, qualité de la main d’œuvre, etc.) est favorable à l’implantation et au développement de nouvelles entreprises. Toutes les connexions, maritimes, aéroportuaires, aériennes et IT de la région y sont centralisées, faisant du pays un véritable hub international avec un potentiel de marché important sur les secteurs clés et/ou permettant de rayonner aisément dans toute la zone.

  • Démographie

La part des seniors est grandissante et la proportion de citoyens en âge de travailler (15-64 ans) va commencer à décliner à partir de 2020. Le FMI évalue à 10 % du PIB le montant induit par le vieillissement en dépenses publiques de transfert. Comptetenu du niveau de vie moyen, les opportunités dans la « silver economy » seront importantes dans les années à venir. La croissance démographique singapourienne par accroissement naturel est quasi-nulle et le recours à l’immigration est vital pour le développement du pays. Le taux de fécondité est l’un des plus faibles au monde, et un système de « prime bébé » a été mis en place pour inciter les familles à avoir davantage d’enfants.

  • Stabilité géopolitique

Le risque-pays de Singapour est évalué A1 (très faible) par la Coface. Singapour soutient le principe d’intégration régionale en Asie du Sud-Est et joue un rôle actif au sein de l’ASEAN et l’APEC. Elle a participé à la mise en application de la zone de libreéchange de l’ASEAN, a signé le CPTPP (coopération transpacifique) et promeut activement le RCEP, accord impliquant 7 économies majeures d’Asie-Pacifique. La Cité-Etat soigne également son intégration internationale en occupant un siège de membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU en 2001 et 2002 et en coopérant avec INTERPOL. Depuis 2010, elle est régulièrement invitée aux sommets du G20 comme représentante du Global Governance Group (3G). Signe de stabilité et de neutralité, Singapour a été choisie pour accueillir, en juin 2018, la rencontre historique entre le Président américain et le leader nord-coréen.

  • Une fiscalité attractive

Comme en témoigne son deuxième rang au Doing Business 2019, Singapour offre un cadre réglementaire et fiscal attractif et conforme aux différentes normes internationales. Les entreprises bénéficient de plus de 75 accords de non double imposition. Singapour fait en sorte de maintenir des taux d’imposition et une réglementation fiscale compétitifs.

  • Propriété intellectuelle

Les entreprises peuvent compter sur la protection de leurs idées et innovations grâce à l’application rigoureuse de règles strictes de propriété intellectuelle dont le niveau est similaire à l’Europe. La République de Singapour se place par conséquent en 2e place mondiale pour la protection de la propriété intellectuelle (World Economic Forum’s Global Competitiveness Report 2019) et en le 8e place des pays les plus innovants au monde (Bloomberg Innovation Index).

  • Smart Nation

Singapour est l'un des leaders mondiaux en termes d’engagement dans les technologies digitales et est souvent considéré comme un « lab » pour technologies innovantes.  Singapour est l’un des pays les mieux préparés pour accueillir la 4ème révolution industrielle et les technologies de pointe, et dispose de l’un des réseaux internet les plus rapides au monde grâce à d'excellentes infrastructures informatiques. Son gouvernement est précurseur dans le développement des e-services publics et s’engage fortement pour la digitalisation du pays et la cybersécurité.  En 2014, Singapour dépasse le concept « Smart City » et s'engage dans le programme « Smart Nation ». Ce programme présente un ensemble de mesures d’impulsion des technologies digitales dans tous les pans de la société : éducation, infrastructures, économie, finance, citoyenneté, etc.
 

Échanges commerciaux Franco-Singapouriens

La France et Singapour entretiennent des relations diplomatiques depuis 1965. Les deux pays coopèrent dans de multiples domaines (politique, culture, éducation, défense, économie). Cette coopération s’est confirmée en 2018 avec le lancement de l’« Année de l’Innovation France Singapour ». Les relations franco-singapouriennes vont être renforcées avec le nouvel accord de libre-échange entre Singapour et l’Union européenne, entré en vigueur le 21 novembre 2019 : les exportations singapouriennes vers l’UE verront 84 % de leurs barrières douanières supprimées dans un premier temps, la levée des 16 % restants devant intervenir dans un délai de 3 à 5 ans.  
Singapour est le 11ème client de la France et son 43ème fournisseur alors que la France est le 12ème fournisseur de Singapour et son 18ème client.

Conseils pour une entreprise souhaitant approcher Singapour

Selon le rapport Doing Business 2019 rédigé par la Banque mondiale, Singapour se classe 2ème sur 190 pays pour la facilité à faire des affaires. Le pays reste ainsi parmi les meilleures économies mondiales où il fait bon d’entretenir des relations d’affaires, seulement surclassé par la Nouvelle-Zélande. Ce score s’explique par une réforme constante des cadres réglementaires et l’assouplissement des mesures pour le commerce international.  L’implantation à Singapour est donc relativement simple, mais il convient de maitriser certains codes du business Singapourien :  

  •  Parmi les 4 langues officielles (anglais, malais, chinois et tamoul), l’anglais est la principale langue de travail donc tous les documents concernant votre société doivent être rédigés dans cette langue.
  • Pour développer son activité à Singapour, il importe d’aborder l’environnement des affaires à Singapour en étant prêt à y investir du temps et des moyens.
  • Une présence sur place permet de crédibiliser son approche. Différents types de structures peuvent être créées, du simple bureau de représentation à la création d’une Private Limited, équivalent de la SARL.
  • Arriver avec une offre aboutie et bien conçue est primordiale.  Il importe de bien prendre en compte les spécificités du marché et les caractéristiques propres des consommateurs et distributeurs – en fonction des produits proposés, il faudra prêter une attention particulière aux spécificités alimentaires, religieuses, culturelles, physiologiques, etc. Proposer des gammes de produits adaptées aux différentes communautés de Singapour, constitue un facteur de réussite.
  • Les consommateurs se révèlent souvent versatiles, et très sensibles aux prix. Cela peut prendre une dimension non négligeable à Singapour, où la concurrence des produits régionaux à coût réduit est difficile à contrer, et où entrer sur le marché et imposer une nouvelle marque peut engendrer des coûts élevés. Il ne faut pas oublier que l’environnement des affaires est extrêmement compétitif et que les Singapouriens sont constamment sollicités pour examiner de nouvelles opportunités d’affaires.
  • Enfin, pour réussir ses premiers rendez-vous professionnels, la ponctualité est essentielle. Être à l’heure à ses rendez-vous est une marque de respect obligatoire. Autre notion primordiale à intégrer : le concept de « face ». En affaire, comme dans la sphère privée, ne jamais faire « perdre la face » à son interlocuteur est une règle de base dans la culture singapourienne.
  • Un rendez-vous débute toujours avec un échange de cartes de visite (avec les deux mains pour la donner à l’interlocuteur). Celle-ci doit impérativement être rédigée en anglais.  

 Contact

CCIF Singapour
Tél : +65 6933 1350
bizsupport(@)fccsingapore.com
www.fccsingapore.com

Plus de fiches pays

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus