Madagascar

Madagascar en bref

L'économie de la 5ème plus grande île du monde repose essentiellement sur l’agriculture, la pêche et la foresterie qui représentent plus d’un quart du PIB et emploient environ 80% de la population. Madagascar possède également d'abondantes ressources naturelles, notamment minières.

État insulaire d’Afrique australe, situé dans l’océan Indien à l’est du Mozambique, Madagascar, est la 5e plus grande île du monde avec une superficie de 587 000 km2 et 25,6 millions d’habitants.

Tendances économiques

L'économie du pays a connu une croissance estimée à 5% en 2018, soutenue par les exportations agricoles et les investissements publics dans le cadre du développement national; et la croissance du PIB réel est estimée à 5,2 % en 2019. Cependant, l'économie demeure dynamique mais a montré quelques signes d’affaiblissement. Après avoir atteint une croissance d’environ 5,1 % en 2018, tirée par les secteurs axés sur l'exportation ainsi que les transports, la finance et la construction, l'activité économique s'est ralentie au premier semestre 2019 sous l'effet conjugué de l'affaiblissement de la demande extérieure et d’un ralentissement de l’exécution des dépenses publiques lié à l'entrée en fonction du nouveau gouvernement qui a creusé un déficit budgétaire pour atteindre environ 2% du PIB. Toutefois, des plans d'investissement public ambitieux et un regain de confiance après les élections devraient permettre à la croissance de se renforcer à 5,3 % en cette année 2020, avant de se stabiliser autour de 5 % en 2021. Ceci grâce aux investissements publics et privés dans les infrastructures (port, aéroport, routes, énergie,…).

Échanges commerciaux Franco-Malgaches

Pour la France, Madagascar est son 76e client et le 9e en Afrique Subsaharienne. Pour Madagascar, selon les douanes malgaches, la France tient la 3e position des premiers fournisseurs. Les échanges commerciaux entre la France et Madagascar ont progressé de 107% depuis 2009-2018 atteignant environ un milliard d’euros.

En 2018, les exportations de la France vers Madagascar ont connu une légère embellie de 5% pour atteindre un montant de 371 M€, dans un contexte favorable pour l’économie malgache – alternance du pouvoir apaisée suite à l’élection présidentielle de novembre et décembre 2018 et un taux de croissance du PIB estimé à 5% selon le FMI pour l’année 2018. La structure de leurs exportations n’a pas évolué en 2018 : cinq grandes catégories représentent près de 80% de leurs ventes comme en 2017. Il s’agit du « textile, habillement, cuir et chaussures » (110 M€, 30% du total exporté), des « équipements mécaniques, électriques et électroniques » (87 M€, 24%), des produits des industries agroalimentaires (41 M€, 11%), des produits pharmaceutiques (27 M€, 7%) ainsi que des « produits chimiques, parfums et cosmétiques » (24 M€, 6%). Concernant les tendances, les deux premières catégories citées ont affiché une croissance significative en 2018 (respectivement +15% et +9%). En revanche, les trois suivantes ont connu une baisse substantielle. C’est ainsi le cas de leurs exportations de produits agroalimentaires, en baisse de 10% en 2018 (-5 M€) après une forte hausse de 32% en 2017. Dans cette catégorie figurent notamment leurs ventes d’aliments destinés aux fermes d’élevage de crevettes (produits à la Réunion), qui ont accusé une forte baisse en 2018 (-25%). Par ailleurs, leurs exportations de produits pharmaceutiques (-8%) et de « produits chimiques, parfums et cosmétiques » (-2%) ont baissé en 2018.

En ce qui concerne l’appareil exportateur, près de 80% de nos exportations vers Madagascar en 2017 se sont concentrés dans les PME (168 M€, soit 48% du total exporté) et les ETI (113 M€, 32%), loin devant les grandes entreprises (44 M€, 12%).

En 2018, les importations de la France de produits malgaches ont atteint un montant record de 629 M€, malgré une faible hausse de 1% par rapport à 2017. Leurs achats de produits malgaches continuent à se concentrer sur trois catégories représentant à elles seules plus de 90% du total importé par la France. En 2018, les « produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture » restent le premier poste d’importation (242 M€, 39% du total importé), devant le « textile, habillement, cuir et chaussures » (184 M€, 29%), tandis que les produits des industries agroalimentaires se classent en 3e position (147 M€, 23%). En termes de tendances, le fait notable de 2018 est la baisse de leurs achats de produits du secteur primaire (-6,3%), après une très forte progression de 2017 (+73%). Néanmoins, la demande française pour ces produits a quasiment triplé en valeur depuis 2016. Cet ensemble nommé « produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture » inclut notamment tous les produits de rente exportés par Madagascar : vanille, girofle, cacao, café vert et poivre. Le plancher atteint par les prix de la vanille en 2018 – dont la Grande Ile reste le 1er exportateur mondial – explique ainsi pour une bonne part le coup d’arrêt observé dans cette catégorie. Ainsi, leurs importations du sous-ensemble « plantes à épices, aromatiques, médicinales et pharmaceutiques » - dans lequel figure la vanille - ont accusé une légère baisse en 2018 (-1%) pour atteindre 213 M€.

Parmi les autres grandes catégories, leurs importations de produits agroalimentaires affichent une légère croissance en 2018 (+4%), illustrée par la hausse modérée de leurs achats de préparation et conserves à base de fruits et légumes (27 M€, +3%). Par ailleurs, leurs achats de « textile, habillement, cuir et chaussures » – 2e poste d’importation – ont augmenté en 2018 (+8%).

Conseils pour une entreprise souhaitant approcher le Madagascar

  • Pour les entreprises souhaitant s’implanter à Madagascar, suivre les procédures de création d’entreprise en remplissant les dossiers à fournir afin d’obtenir l’immatriculation auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).
  • Se référer à la loi régissant à Madagascar notamment sur la loi N° 2003 -044 portant Code du Travail.
  • Pour l’exportation vers l’international depuis Madagascar, se référer aux tarifs douaniers du pays et obtenir une autorisation d’exportation suivant les normes requises auprès du ministère compétent.
  • Pour toute expédition, consulter un transitaire au Groupement des Commissionnaires agrées en Douane.
  • Pour toute mise en relation, consulter la Chambre de Commerce et d’Industrie du pays.

Contact

CCIF Madagascar
Tél : +261 34 01 696 49
ccifm(@)ccifm.mg
www.ccifm.mg

Plus de fiches pays

Fermer

Covid-19 -> Vous recherchez des informations sur la situation à l'international ?

Retrouvez toutes les actus en lien avec la crise sanitaire Covid-19 sur notre page dédiée. En savoir plus

Fermer

Abonnez-vous à la newsletter France Monde Express !

Votre source d'information de référence dans l'actualité internationale ! En savoir plus

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus