Tunisie

La Tunisie en bref

Le PIB réel de la Tunisie devrait rebondir et augmenter à 2 % en 2021 puis à 3,9 % en 2022

Perspectives Economiques

Croissance

Le PIB réel de la Tunisie devrait rebondir et augmenter à 2 % en 2021 puis à 3,9 % en 2022, à condition que la pandémie se tasse et permette une reprise de l’économie mondiale, notamment européenne dont dépend fortement la Tunisie. L’inflation devrait poursuivre sa baisse à moyen terme pour atteindre environ 5,7 % en 2021 et 4,3 % en 2022, grâce à une politique monétaire prudente. Le déficit budgétaire devrait s’améliorer à 8,6 % du PIB en 2021 et 8 % en 2022. Le déficit de la balance courante devrait diminuer à moyen terme à 4,1 % en 2021 et 3,6 % en 2022, avec la poursuite de la reprise.

Plan de relance économique 2021-2022

  • Elaboration d’une feuille de route par le gouvernement et les partenaires sociaux à présenter aux bailleurs de fonds internationaux
  • Plan de sauvetages de sept entreprises publiques : Tunisair, la société El Fouledh, l’Office des terres domaniales, la Société tunisienne d'acconage et de manutention (STAM), la Pharmacie centrale, la Société des industries pharmaceutiques de Tunisie (SIPHATE) et la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG).

Les axes du plan de réforme

  • Amélioration de l’environnement de l’investissement (révision de la loi sur l’investissement, élimination des obstacles à l’investissement)
  • Poursuite de la réforme administrative (assouplissement des procédures et leur dématérialisation)
  • Mise en œuvre des grandes réformes
  • Révision de la politique de change

Les échanges commerciaux France - Tunisie

La France demeure le premier partenaire économique de la Tunisie. Elle reste le 1er investisseur en stock et est traditionnellement le 1er investisseur en flux (hors énergie). La France est, en outre, le premier partenaire commercial de la Tunisie, son deuxième fournisseur (avec une part de marché de 16%) et son premier client (30% des exportations tunisiennes). La Tunisie représente environ 0,9 % des exportations et 0,8 % des importations françaises, ce qui la place au 23ème rang de ses clients et au 24ème de ses fournisseurs.

  • Importations tunisiennes de la France (2020) : 2059 080 084M€, soit 16% des importations totales
  • Exportations tunisiennes vers la France (2020) :3157 802 847 M€, soit 26% des exportations totales
  • Solde commercial positif pour la Tunisie (2020) : 1098 722 763 M€
  • En 2020, les échanges commerciaux ont atteint 5,2 milliards d’Euros
  • La France : 2eme fournisseur, 16% de part de marché
  • 1er client de la Tunisie : 30 % de part de marché
  • La Tunisie : 23ème client et 24ème fournisseur de la France
  • 1er bailleur de fonds sur le plan bilatéral

Les investissements directs étrangers

Malgré les aléas d’une conjoncture difficile et incertaine aussi bien sur un plan national qu'international, la France demeure un partenaire stratégique de la Tunisie. En témoignent les flux d'IDE de la France vers la Tunisie en 2020 qui la placent en première position bien avant l’Allemagne, l’Italie et le Royaume Uni.

  • IDE français en Tunisie en 2020 : le flux des IDE français s’est élevée à 462,4 MTND (145,5 Millions d'Euros) soit plus de 38% du total des IDE hors énergie
  • La France est le1er investisseur en stock et en flux (hors énergie)
  • 1484 entreprises françaises (essentiellement des PMEs)
  • + 150 000 Emplois

Le nombre de projets français réalisés en 2020 a atteint 193 favorisant la création de 3944 emplois, dont 545 dans le cadre de projets de création et le reste dans le cadre de projets d’extension.

 

Conseils pour une entreprise souhaitant Approcher la Tunisie

  • Il est nécessaire d’entretenir de bonnes relations avec son partenaire tunisien : se rendre sur place compte tenu de la proximité géographique et des grandes similarités sur le plan linguistique et culturel.
  • Les Tunisiens sont des négociateurs avertis ! Le plus important est de se montrer respectueux de vos partenaires. Il ne faut pas remettre en cause leur parole ou douter ouvertement de leur confiance.
  • Avoir en tête que la structure des entreprises à tendance à être fortement hiérarchisée, respecter les rôles de chacun. Il est important de noter par ailleurs que le rôle des femmes dans les affaires est de plus en plus marqué.
  • Le poids de l'administration reste important, le mieux étant d’obtenir quelques conseils de personnes qui y sont familières.
  • Soyez patient, les temps de réponse peuvent être assez long.

Télécharger la fiche pays

Contact

CCIF Tunisie
appui.ent(@)ctfci.org
www.ctfci.org

Plus de fiches pays

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus