L'Autriche en bref

L'Autriche est louée sur la scène internationale pour sa qualité de vie exceptionnelle mais aussi pour la qualité de son système d’enseignement. Ces deux atouts se reflètent sur le marché du travail.

L’Autriche, pays germanophone membre de l’EU, est considérée par de nombreuses PME exportatrices et de nombreux investisseurs comme une alternative à la grande Allemagne, plus compliquée et à la Suisse, plus fermée.

Les employés autrichiens (de l’ouvrier à l’ingénieur, du commercial au manager) sont non seulement très bien qualifiés mais aussi très loyaux envers leurs employeurs. Cette relation positive et vertueuse entre employés et employeurs conduit à une meilleure productivité et motivation ainsi qu’à un climat social exceptionnellement calme. En moyenne on décompte seulement 2 jours chômés pour 1.000 employés par an ce qui place l’Autriche au 2ème rang mondial et au premier européen. L’Autriche fait partie des pays les plus riches de l’EU en place 4 pour le PIB par habitant de 47.290,91 USD.
La petite mais très dynamique République alpine est située au centre de l’Europe. Cette situation géographique dans la « Mitteleuropa » offre des avantages aux sociétés étrangères qui choisissent d’implanter leur quartier général en Autriche et plus particulièrement à Vienne, la capitale située à l’Est du pays (à 30 min de Bratislava, 2,5 heures de Prague et 3 heures de Budapest). Les sociétés disposent ainsi des moyens humains et de l’ouverture aux marchés des pays limitrophes et au-delà des pays baltes et d’Orient.

Avec un taux d’IS de 25 %, l’Autriche est dans la bonne moyenne internationale. En tant que plateforme logistique, l’Autriche abat ses atouts au carrefour de l’Europe et se place au 4ème rang mondial pour son efficacité. L’attractivité économique du pays place l’Autriche parmi les leaders mondiaux. En comparaison avec toutes les autres métropoles européennes, Vienne est imbattable sur les coûts de l’immobilier locatif qu’il soit privé ou professionnel.

Tendances économiques

L’Autriche est un pays alpin d’environ 84 000 km² couvert à plus de 60 % par des proches zones montagneuses. Le territoire autrichien est limitrophe à huit pays, dont six de l’Union européenne. Il s’agit d’une république fédérale composée de 9 Länder disposant d’une forte autonomie en matière de dépense publique : la capitale, Vienne, compte 1,7 millions d’habitants et la région qui l’entoure, la Basse-Autriche un peu plus de deux millions. Le pays est dirigé par un gouvernement de coalition issu du résultat des élections législatives anticipées du 29 septembre 2019 et composé du parti conservateur (ÖVP) avec le très jeune Chancelier, Sebastian Kurz, et des Verts (Die Grünen). Le succès économique de l’Autriche est notamment lié à son réseau de petites et moyennes entreprises, généralement familiales, très industrielles et centrées sur des marchés de niches à haute valeur ajoutée. Grâce à un système de partenariat social qui permet un dialogue structuré et constructif entre les partenaires sociaux, la paix sociale est préservée tandis que les évolutions salariales sont fixées dans le cadre des négociations collectives de branches entre la Chambre Économique Fédérale d’Autriche (WKÖ), qui regroupe l’ensemble des employeurs, et la confédération des syndicats à travers la Chambre du Travail (Arbeiterkammer). L’inflation reste positive et a atteint 2,1 % en 2018 (IPCH), légèrement supérieure à la moyenne européenne (1,9 %) Le chômage reste contenu (4,9 % de la population active en 2018 après 5,5 % en 2017) et surtout, un dispositif d’apprentissage (formation duale) permet d’éviter un chômage de masse des jeunes (9,4 %) en recul de 0,5 point par rapport à 2017. Enfin, les comptes publics sont bien tenus : en données provisoires, le solde public 2018 est redevenu positif à +0,2 % du PIB. L’endettement public reste élevé avec 285,3 Mrd EUR (-5 Mrd EUR) mais en baisse. Exprimée en pourcentage du PIB (environ 74 % du PIB en 2018, selon Statistik Austria), la dette publique affiche un recul depuis 2015 de 10,9 points.
La recherche et développement occupe une place centrale en Autriche. Avec un taux de 3,19 % du BIP (2019) investi dans la R&D, l’Autriche a doublé ses efforts depuis 1995 et facilite son entrée dans l’EU, occupant le rang 2 au niveau européen. Une raison de cette montée vertueuse est la prime de R&D de 14%. A cela s’ajoute l’existence d’une réelle communauté de la R&D en Autriche. Ces facteurs positifs contribuent à la coopération entre les scientifiques et l’économie.

Grace à des employés motivés, la productivité en Autriche est au 4ème rang européen. Avec 116,6 % par travailleur en 2019. Ceci représente un vrai potentiel pour des exportateurs et des investisseurs français en Autriche.

Échanges commerciaux Franco-Autrichiens

Balance commerciale
L’industrie représente ainsi encore près de 20 % du PIB ; le commerce extérieur a connu un rebond des exportations de marchandises en 2018 (+5,8 %) après une année 2017 particulièrement dynamique (+8,1 %). Le solde commercial reste négatif en 2018 avec un déficit de 6 Mrd. EUR. Les comptes courants sont excédentaires, notamment grâce à la balance touristique. Ce secteur est en excellente santé et repose également sur des structures familiales traditionnelles. En ce qui concerne le commerce bilatéral, la France enregistre un déficit, en repli (-1,9 Mrd. EUR en 2018,) principalement lié à nos importations de produits pharmaceutiques. La France est le cinquième client de l'Autriche et son septième fournisseur.
Les produits autrichiens les plus exportés en France sont les machines-outils, les matières issues de la métallurgie, les produits pharmaceutiques. Les produits phares des importations de produits français sont ceux issus de l’industrie du luxe, de l’alimentation mais aussi de l‘aéronautique, de l’automobile et de la pharmacie.

Présence française
Les investissements directs français en Autriche représentent 4.192 Mio. Euro (2018). Actuellement, 9.355 français travaillant en Autriche sont recensés. Avec près de 330 entreprises filiales de groupes français, la présence française en Autriche, emploie environ 17 000 personnes. Par ailleurs, on dénombre près de 250 filiales autrichiennes en France employant plus de 11 000 personnes.

Conseils pour une entreprise souhaitant approcher l'Autriche

  • Affaires en Autriche : tenez compte des spécificités nationales

Si vous connaissez et prenez en compte les spécificités et caractéristiques de la mentalité autrichienne, votre entreprise pourra démarrer avec une longueur d’avance en Autriche. Les hommes d’affaires autrichiens tiennent – encore plus que leurs homologues allemands ou américains – avant tout à bâtir une relation de confiance avant de conclure un marché. La ponctualité et la bonne utilisation des formules de politesse jouent également un rôle clé en Autriche.

  • Bâtissez-vous un réseau

« Build your network, before you need it » : une devise dont l’importance est capitale dans un petit pays comme l’Autriche. Dans un marché relativement restreint, les relations construites sur la durée sont essentielles et peuvent s’avérer décisives pour votre réussite commerciale. L’idéal est d’avoir déjà investi en Autriche et noué des liens clés avant même d’entrer sur le marché autrichien. Le réseau d’affaires binational de la Chambre de Commerce Franco-Autrichienne (www.ccfa.at) est particulièrement efficace.

  • Informez-vous sur les spécificités du droit du travail autrichien

En Autriche, l’employeur se doit de connaître certaines spécificités du droit du travail autrichien. Ainsi, il doit entre autres pouvoir se montrer très flexible face à une situation de licenciement. Conformément au droit du travail autrichien en vigueur, l’employeur a le droit de licencier un employé sans devoir en énoncer les motifs. Le délai de préavis dépend de la durée du contrat de travail et est réglementé différemment en fonction du travailleur ou de l’employé. La CCFA propose la gestion de la paie de vos salariés (www.ccfa.at)

  • Référez-vous au droit commercial autrichien

En Autriche, il est d’usage de différencier entre les professions réglementées et celles dites libérales. Tenez compte du fait qu’en Autriche, certaines professions pourraient ne pas être définies ou réglementées de la même manière que dans votre pays d’origine. Avant même d’entrer sur le marché autrichien, il est important que vous ayez déjà pu définir l’activité que vous exercez et les étapes à suivre. Contrairement à l’Allemagne par exemple, il est obligatoire de désigner un « mandataire agréé » en Autriche.

  • Faites appel aux services de l’e-governement de pointe

Si vous planifiez de créer votre entreprise en Autriche, il est conseillé d’optimiser vos démarches administratives en faisant appel aux services mis à disposition par l’e-governement de pointe, directement accessibles via le site oesterreich.gv.at. Plus de 90% de l’ensemble des entreprises en Autriche utilisent déjà ces services. Le portail de services pour entreprises (USP) mis en place par le gouvernement autrichien a été spécifiquement adapté aux besoins des entreprises installées en Autriche. FinanzOnline est, quant à lui, le plus important portail financier développé par l’e-governement.

Contact

CCIF Autriche
Céline GARAUDY
Directrice Générale
Tél : +43 1 711 47 1381
garaudy(@)ccfa.at
www.ccfa.at

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus