La Hongrie en bref

Membre de l’Union Européenne (depuis 2004) et de l’Espace Schengen (depuis 2007), l’économie hongroise est moderne et a adopté les réglementations et standards européens.

La croissance du PIB hongrois a atteint 4,9% des variations saisonnières et des jours ouvrables en 2019 selon l’Eurostat, soit un résultat supérieur à celui de l’année 2018 (4,8%). La Hongrie profite depuis deux ans d’une conjoncture économique favorable à plusieurs niveaux : accélération de la croissance dans l’Union européenne, principal débouché commercial à hauteur de 78%, absorption rapide des fonds européens et revenus salariaux en forte croissance. Le commerce extérieur a, pour sa part, un solde excédentaire de 4,9 Mds EUR en 2019 (contre 5,6 Mds EUR en 2018). La demande intérieure reste le moteur de la croissance avec une augmentation impressionnante de l’investissement (environ 28 % du PIB en 2019) et une forte consommation des ménages (48 %) soutenue par un faible taux de chômage (3,4 % en août 2019 contre 7,8% au premier trimestre 2015).

À la fin de 2019, les agences pour l’emploi avaient reçu des notifications de licenciements collectifs touchant 3 900 personnes au total. Par rapport à la même période de l’année précédente, l’ampleur de ces licenciements déclarés a diminué de 29,5 %.

Les entreprises hongroises ont bénéficié d’un taux d’imposition des sociétés de 9 %, qui est le plus bas d’Europe. Cette mesure concerne principalement les moyennes entreprises hongroises et étrangères dont le chiffre d’affaires s’élève à plus de 2 millions EUR. Le taux d’imposition effectif des grandes multinationales étrangères en Hongrie, en particulier celui des constructeurs automobiles allemands, avait déjà été fortement réduit par des subventions et des allégements fiscaux.

Le déficit des administrations publiques a diminué depuis 2017. Il devrait atteindre 1,2 % du PIB en 2020. Une activité économique plus lente mais solide soutiendra les recettes fiscales. Cependant, leur augmentation sera limitée par une nouvelle réduction des cotisations de sécurité sociale des salariés. Une prime élevée sur les obligations de détail alimente les dépenses, car le gouvernement encourage en outre l’achat d’obligations souveraines libellées en forint par les ménages, avec l’aide du Government Security Plus hongrois. Le rendement est très attractif (4,95 % pour une obligation à 5 ans par rapport au taux directeur de 0,9 % de la banque centrale).

La Hongrie a bénéficié au cours des trois dernières années d’une conjoncture économique très favorable du fait de la bonne santé économique de ses voisins, de l’absorption rapide des fonds européens et des revenus salariaux en très forte croissance. La demande interne était le principal moteur de la croissance, avec le poste des investissements en 2019. Lors de cette période, nos parts de marché ont cependant diminué. Du fait de l’épidémie de covid-19 doit être anticipée une forte baisse des échanges cumulés bilatéraux. Selon les prévisions de printemps de la Commission européenne, les exportations et importations hongroises devraient ainsi chuter de 14% et 15%.

Contact

CCIF hongrie
Edina GUYLAI-KERTESI
Responsable du Service d'Appui aux Entreprises
edina.kertesi@ccifrance-hongrie.org 
www.ccifrance-hongrie.org

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus