Les Philippines en bref

Les Philippines représentent l'une des économies les plus dynamiques de la région de l'Asie de l'Est et du Pacifique et continuent d'afficher une forte croissance en étant la 5ème économie de l'AESAN.

Tendances économiques

Au cours des dix dernières années, l'économie des Philippines a connu une croissance moyenne de 5,8 % par an, supérieure à celle de la plupart des pays de la région et des autres économies émergentes dans le monde. Pour 2020, avant l’épidémie du COVID-19, la croissance économique des Philippines aurait dû atteindre entre 6,5% et 7,5% selon le gouvernement.

Aujourd’hui elle pourrait ralentir à 4,3% voir davantage si le COVID-19 continue de se propager et que l’isolement de Luzon se poursuit au 2nd semestre. Les Philippines souffriraient de l’impact de l'épidémie du COVID-19 sur le tourisme. La perturbation de la chaîne d'approvisionnement, l'affaiblissement des entrées d'investissement étranger direct et la diminution des transferts d’argent des travailleurs philippins à l’étranger auront également de lourdes conséquences sur l’économie du pays. Toutefois, l’agence S&P a récemment relevé ses prévisions de croissance pour 2021 à 7,5% par rapport à son estimation de référence de 6,4% en décembre 2019.

Le gouvernement a mis ses dernières années l’accent sur les infrastructures avec un programme massif de constructions (Build Build Build Program), qui se terminera normalement en 2022. Ce projet permettra la réduction de la congestion des grandes métropoles ainsi que des coûts logistiques; un impact positif pour l’industrie manufacturière philippine.

Les dépenses des ménages ( 70% du PIB ) sont le principal moteur de la croissance notamment grâce aux transferts d’argent par les travailleurs expatriés. En 2019, les envois de fonds des travailleurs philippins à l'étranger (Overseas Filipino Workers) ont augmenté de 4,1% pour atteindre un record de 30,1 milliards de dollars , contre 28,9 milliards de dollars en 2018.

Les principaux produits d’exportation sont les composants électroniques, les machines et équipements de transport, le mobilier, le cuivre, les produits pétroliers, l’huile de noix de coco et les fruits. Les principaux produits d’importation sont les produits électroniques, les combustibles minéraux et lubrifiants, les équipements de transport, le fer et l’acier, les tissus textiles, les céréales, les produits chimiques et le plastique.

Échanges commerciaux Franco-Philippins

Les Philippines ont exporté 0,8 milliards de dollars de marchandises en 2019 vers la France contre 1,2 milliards de dollars en 2018. Les produits exportés sont des circuits intégrés et micro-assemblages électroniques, des paquebot et bateaux, des diodes transistor et semi-conducteurs, des parties des véhicules aériens et spatiaux et des machines automatiques de traitement de l’informations.

Les Philippines ont importé 1,3 milliards de dollars de marchandises en 2019 en provenance de la France dont 50% concernent l’aéronautique. Les autres produits importés sont des médicaments, des circuits intégrés et micro-assemblages électroniques ainsi que de la viande d’animaux d’espèce porcine. En 2019, la France était le 14ème client des Philippines représentant 1,1% des exportations totales et était son 18ème fournisseur, soit 1,2% des importations totales.

Les échanges entre la France et les Philippines ont débuté il y a plus de 70 ans . Depuis les dernières visites de 2014 et 2015, aucune visite présidentielle n’a pour le moment été effectué toutefois des rencontres ont eu lieu notamment avec le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères à l’occasion du 8ème Comité économique conjoint co-présidé avec Ramon Lopez, Ministre philippin du Commerce et de l’Industrie (27-28 juin 2019).

A présent, on compte plus de 200 implantations françaises dans le pays . Ce chiffre ne prend pas en compte le tissu d’entrepreneurs français établis aux Philippines, mais uniquement les entreprises françaises dont le siège social se trouve en France.

Conseils pour une entreprise souhaitant approcher les Philippines

  • Malgré l’influence occidentale très forte aux Philippines et le fait que l’anglais soit la langue utilisée dans le milieu professionnel, les pratiques sont très différentes de celles dont on peut avoir l’habitude en France. Ainsi pour faire affaires aux Philippines, il est important de mettre de côté les valeurs culturelles françaises. Il faut être ouvert d’esprit, compréhensif, et surtout patient.
  • Il faut savoir qu’établir des affaires aux Philippines prend beaucoup de temps. La bureaucratie et l’administration constituent un obstacle majeur dans l’exercice de son activité et ralentissent les procédures. La phase durant laquelle vous faites connaissance avec votre interlocuteur est ainsi primordiale. Après la poignée de main, vous donnez votre carte visite à deux mains. N’allez pas trop vite en besogne, prenez le temps de discuter de façon à établir un climat de confiance et une relation solide avec votre interlocuteur avant de parler affaires.
  • Il faut respecter la façon de faire des philippins, ne pas leur faire perdre la face, ne pas montrer de signes d’impatience. Le choix des mots, le ton de la voix et le langage corporel sont essentiels afin d’éviter tout malentendu ou offense. N’essayez pas de résoudre un problème trop rapidement et n’élever pas le ton de votre voix, vous serez vu comme quelqu’un d’arrogant et les affaires pourront être affectées. Restez toujours patient et courtois. Les statuts et les titres sont très importants. On appelle son interlocuteur en énonçant sa profession puis son nom de famille. Il est inhabituel d’appeler son supérieur ou un partenaire par son prénom.
  • La ponctualité n’est pas la priorité aux Philippines et les échéances ne sont pas toujours respectées. Ne perdez pas votre calme si votre interlocuteur arrive avec 15 minutes voire une heure de retard. Le trafic de Manille rend la durée des trajets imprévisible. Ne prévoyez pas un programme trop chargé et gardez-vous du temps de libre – quitte à prévoir un jour de plus.
  • N’hésitez pas à vous entourer d’intermédiaires connaissant bien le pays et les coutumes locales. Ils vous seront d’une aide précieuse en vous permettant de gagner du temps et d’éviter les malentendus.

Contact

CCIF Philippines
www.ccifrance-philippines.org

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus