Pérou

Le Pérou en bref

Au-delà de sa notoriété culturelle et touristique, le Pérou offre de nombreuses opportunités commerciales. Son excellente santé économique se mesure à l'aune de ses 20 années consécutives de croissance.

Le Pérou bénéficie d'une grande stabilité économique. Son développement repose essentiellement sur son ouverture commerciale, son secteur primaire et ses politiques juridiques et sociales favorables aux investissements directs étrangers.

Le rapport de la Banque Mondiale Doing Business 2018 place le pays en 3ème position d'Amérique Latine en termes de facilité et d'opportunités pour les affaires, juste devant la Colombie.

En 2017, le Pérou a connu un excédent commercial de 3,8 Mds EUR ; ses importations se sont élevées à 35,2 Mds USD alors que ses exportations à 39 Mds EUR. Ses deux principaux clients et fournisseurs sont respectivement la Chine et les Etats-Unis.

Le Pérou profite également d'une bonne situation financière. A ce titre, l'agence Moody's lui a attribué une note de A3 en février 2019.

Tendances économiques

Au cours des dernières années, le Pérou a bénéficié d’un taux de croissance annuel élevé (7 % entre 2002 et 2008) et a particulièrement bien résisté à la crise économique en enregistrant même une croissance positive en 2009 (0,9 %), au coeur de la récession internationale. Dès 2010, la croissance repart avec un taux moyen de 7% par an jusqu’à 2014 où elle ne sera que de 2,4%, touchée par la baisse des cours des matières premières. Néanmoins, ce taux a rebondi en 2015 avec 3,2% et en 2016 avec 4%.
La croissance est soutenue par le secteur des mines (60% des exportations), du tourisme, de la construction et de l’agro-industrie et demeure l’une des plus élevées d’Amérique latine. Le taux d’inflation du Pérou s’est élevé à 2% en 2017. Il est l’un des plus bas d’Amérique latine se situant en dessous de celui de la Colombie (5,75 %) ou du Brésil (6,29%) et ce depuis la dernière décennie. C’est pourquoi le classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale place le Pérou en 3ème position pour la région Amérique Latine et en 58ème à l’échelle mondiale.

Depuis mars 2013, le Pérou et l’Union Européenne sont signataires d’un accord de libre-échange. La majorité des biens sont déjà exemptés de droits de douane, notamment les biens d’équipements. Seules quelques barrières tarifaires subsistent sur des produits considérés comme sensibles pour l’économie péruvienne. Il s’agit entres autres de biens des secteurs textile, maroquinerie, agro-alimentaire, produits carnés, pharmaceutique et chimique. Les derniers droits de douane devraient disparaitre en 2031, 18 ans après l’entrée en vigueur de l’accord.

Il est à noter que le Pérou n’est pas signataire de la convention douanière internationale ATA sur l’importation temporaire.
Le Pérou est notamment membre de : l’ONU, OMC, APEC, CEA, MERCOSUR (membre associé) et l’Alliance du Pacifique. Les démarches pour faire partie de l’OCDE ont été mises en oeuvre.
Enfin le Pérou tente de se positionner comme une interface entre les pays d’Amérique du sud ; en particulier le géant brésilien, et l’Asie (Initiative pour l’intégration des infrastructures régionales d’Amérique du Sud).

Contact

CCI France Pérou
Tel : (+511) 421 4050
comercial(@)ccipf.com

Plus de fiches pays

Fermer

Vous avez un projet à l'international ?

Recevez toutes les actus pays, éco-business, marchés porteurs ! En savoir plus