Portrait de Bérenger Martin, Directeur d’Akka Switzerland

Adepte d’un management basé sur l’authenticité et la constance, et fort d’une expertise en restructuring à l’international, Bérenger Martin est aujourd’hui directeur de la filiale suisse du Groupe AKKA Technologies, groupe d'ingénierie et de conseil en technologies.

Parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris, fort d’une spécialisation en finance et en management stratégique, Bérenger Martin a mené à bien les projets liés aux activités de restructuring pour des groupes globaux, pendant cinq ans, d’abord auprès de DML Conseil Paris Office puis de Roland Berger, l'un des cabinets de conseil en stratégie d'origine européenne, les plus réputés.

Reconnu pour avoir réussi à conduire positivement des opérations de restructuration, des cessions et des reprises de sites industriels, des plans de sauvegarde de l’emploi, Bérenger Martin intègre d’abord le groupe AKKA Technologies, groupe d'ingénierie et de conseil en technologies, pour seconder son secrétaire général, en tant que chargé de mission, puis pour devenir responsable de la cellule « Business Analysis & Due Diligence ».

Responsable des audits d’acquisition, de la lettre d’intention à l’achat effectif ou non de la société, il s’agit pour lui de s’engager rapidement sur un positionnement et des objectifs de rentabilité et de profitabilité, correspondant aux critères et dispositions du groupe. Fort de la reprise d’une société en faillite, pour laquelle en équipe, il réussit le tour de force de la rendre bénéficiaire et agile, le groupe AKKA met au défi Bérenger Martin de créer à Genève, le premier centre européen de recrutement et de formation d’ingénieurs et talents digitaux : la bien nommée, AKKAdemy.

Si le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou l’Espagne ont pu être envisagés, c’est bien Genève qui a accueilli toutes les 4 semaines, depuis 2017, des promotions de 50 à 70 jeunes talents digitaux, venant de toute l’Europe et réunissant plus de 18 nationalités différentes. Recrutés post grade pour leurs compétences techniques et académiques, ces jeunes ingénieurs apprennent les « soft-skills » qui leur permettront de s’intégrer aux équipes de développement chez le client ou en centre d’expertises, à travers toute l’Europe.

Pari réussi ! Deux ans plus tard, plus de 700 ingénieurs ont été formés par l’AKKAdemy, que portée à maturité, Bérenger Martin a placé sous d’autres auspices et d’autres mains pour se consacrer au développement de la filiale Suisse du groupe AKKA Technologies, en tant que directeur.

Ceux et celles qui vous ont inspiré, ce qui vous passionne

S’il est un homme que Bérenger Martin remercie d’avoir eu sur son parcours, c’est bien de Yves Lansard, alors secrétaire général du groupe AKKA, dont il s’agit. Il reconnaît la chance qui lui a été offerte, de surcroît au début de son parcours professionnel, de rencontrer celui qu’il considère comme son mentor. Celui qui fut un modèle de dirigeant, qui vit en lui sa capacité à prendre des responsabilités et ce, dans une relation qui, bien que hiérarchique, fut guidée par la confiance. Nul doute qu’être manager aujourd’hui signifie beaucoup pour Bérenger Martin eu égard à cette transmission et à cet apprentissage.

Très admiratif du fondateur du groupe AKKA - Maurice Ricci - et de son frère, Jean-Franck Ricci, qui ont créé de toutes pièces une entreprise mondiale génératrice de valeur et de croissance, celle-là même qui le conduit à relever le challenge de changer de périmètre tous les 18 à 24 mois, Bérenger Martin loue la simplicité et la constance de la vision du premier, et l’exigence, l’excellence commerciale et l’écoute du second. Il bénéficie de « leur ambition pragmatique » dans l’exercice de son rôle de directeur : développer de nouveaux marchés, car « rien n’est impossible », tout en restant à l’écoute des autres ; continuer à apprendre, à vouloir grandir.

Le groupe AKKA Technologies s’est d’ailleurs distingué en étant reconnu « Top Employer 2020 » par le Top Employers Institute et ce, pour la cinquième année consécutive, notamment en promouvant la formation en interne et la mobilité intra-groupe (France, Suisse, Italie).

Votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez transmettre ou continuer ici ou ailleurs

Bérenger Martin conduit l’ambition du groupe et celui du plan « Clear 2022 » pour la Suisse (compter 400 collaborateurs en 2022 vs 150 aujourd’hui), par le développement d’AKKA Switzerland, en Suisse alémanique (ouverture du bureau à Zürich) et en Suisse romande, à la fois par croissance organique et via le rachat de sociétés, qui doivent non seulement être déjà implantées en Suisse mais aussi partager les mêmes valeurs, dont la passion des technologies.

Actif sur les secteurs industriels au cœur de leurs métiers, que sont l’industrie du luxe, l’industrie horlogère, la « life-science » et l’électronique, il est clair que la valeur du groupe repose sur son expertise en ingénierie et qu’atteindre la taille critique permettra de répondre à la concurrence directe et indirecte (agences de staffing, de recrutement et freelancers …) tout en répondant à l’impératif d’excellence requise pour leurs clients clés (20 clients réalisent 80% du CA de la filiale suisse).

Manager signifie pour Bérenger Martin non seulement pratiquer un management sain, intelligent et bienveillant mais aussi être authentique et transparent, constant dans sa manière de fonctionner.

Son super pouvoir ? « Le soft-power », c'est-à-dire sa capacité à « embarquer » ses collaborateurs et ses clients dans une même direction, sur un même projet, sans avoir à user d’un quelconque ascendant de position.

Plus d'informations

Contact

CCIF Suisse
Pierre-Marie DURECU
Chargé de Communication
Tél : 00 41 22 849 05 71
pmdurecu(@)ccifs.ch
www.ccifs.ch

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus