Hortense Blondel témoigne

Showroom Privé, une entreprise française de e-commerce a bénéficié d'un diagnostic marché et d'un accompagnement lors de son développement sur le marché britannique.

Pour se lancer sur le marché britannique, il est essentiel de bien se préparer. Les anglais ont une bonne longueur d’avance dans le secteur du e-commerce ; il faut donc bien appréhender le marché et prendre le temps de comprendre ses spécificités et enjeux. Il faut comprendre les anglais, leurs intentions d’achat et les déclencheurs d’achat, et s’adapter au mieux au marché tout en considérant les contraintes métier.

C'est comprendre les attentes des consommateurs que la société a alors fait appel aux services de la CCI Française de Grande Bretagne, qui a conseillé à l’entreprise d’effectuer un «diagnostic marché auprès du consommateur cible». Un panel qualifié de 700 consommateurs cible a été interrogé en ligne grâce à un questionnaire développé spécialement pour Showroomprive.com, afin de connaître les habitudes de consommation et les besoins des internautes anglais, et de tester leurs réactions par rapport à l’offre du e-commerçant.

Les résultats de cette étude ont confirmé nos prévisions concernant les prix pratiqués, le montant du panier moyen, les délais de livraison et les comportements d’achat en ligne, nous permettant ainsi d’asseoir les bases de notre projet. Le Royaume-Uni est un marché très mature : les consommateurs britanniques ont des comportements d’achat en ligne très différents des français. Ils sont habitués à acheter peu cher et surtout à être livrés rapidement, ce qui est assez contraire au modèle des ventes privées où les délais de livraison sont longs puisque nous ne gérons pas toujours directement les stocks. Il n’était pas possible de transposer le modèle des ventes privées en ligne tel que nous le pratiquons en France sans penser à une stratégie marketing locale, qui tient compte de l’aspect culturel et des habitudes de consommation britanniques. 

L’équipe de la CCI Française de Grande-Bretagne (CCFGB) a été très à l’écoute et a fait preuve d’une grande disponibilité.

Grâce au réseau de membres de la CCFGB, nous avons également pu être mis en contact avec un cabinet d’avocats, notamment pour aborder la question du cadre juridique du e-commerce au Royaume-Uni. J’ai trouvé très rassurant que Showroomprive.com soit ainsi accompagné sur le marché britannique

Le site anglais www.showroomprive.co.uk a vu le jour début mars 2011.

Entretien réalisé le 29 mars 2011