L'industrie alimentaire en Egypte

L’industrie alimentaire est l’un des secteurs d'exportation les plus importants et les plus dynamiques en Egypte.

Bref aperçu du marché alimentaire en Egypte

  • La superficie cultivée en Égypte s'élevait à 8970 000 feddan en 2018. L'industrie alimentaire représente un grand nombre de sous-secteurs. L'industrie alimentaire comprend à la fois la fabrication de denrées alimentaires et la fabrication de boissons. Il est à remarquer la force du sous-secteur des produits agricoles en Egypte suivi par des produits laitiers, des moulins, des huiles, des graisses, de l'eau naturelle et autres.
  • Le gouvernement égyptien encourage les projets d'investissement sur la remise en état des terres afin d’augmenter les superficies cultivées.
  • Les fabricants de produits alimentaires en Égypte assurent une production et un emballage de haute qualité à des prix compétitifs et attirants pour les marchés internationaux.
  • L’industrie alimentaire est l’un des secteurs d'exportation les plus importants et les plus dynamiques en Egypte.
  • Il existe de nombreux exemples de réussites dans ce domaine en Égypte telles que Nestlé, Americana et le groupe Tetra Pak et autres.
  • Le gouvernement égyptien tient à créer un environnement propice à l’investissement pour attirer davantage d’investissements locaux et étrangers des secteurs public et privé, à promouvoir le développement du pays et à offrir davantage de possibilités d’emploi aux jeunes.
  • Une démographie favorable soutiendra la consommation alimentaire jusqu'en 2023 et au- delà

Perspectives 2030

  • L'Égypte vise une augmentation de la superficie des terres cultivées (1,5 million d'acres jusqu'en 2030).
  • Le projet de 1,5 million d'acres, l'un des méga projets de développement, vise à sécuriser les récoltes stratégiques telles que le blé et les plantes médicinales et aromatiques.
  • De meilleures pratiques de gestion de l'eau et l'adoption de nouvelles variétés de blé à haut rendement contribueront à augmenter la production de blé pendant cette période jusqu'en 2020/2021.
  • Le gouvernement a adopté une loi en 2018 interdisant le transport d'oiseaux vivants non autorisés afin de lutter contre la pollution et de prévenir les épidémies de grippe aviaire.
  • L'Égypte est le plus grand importateur de viande en Afrique et continue d'importer la plus grande part de viande du Brésil et de ses machines.
  • Le gouvernement a imposé un tarif d'exportation de sucre en 2017 qui a exigé 3000 EGP (165 USD) par tonne exportée dans le but d'assurer la suffisance de la consommation intérieure de sucre.
  • Al Ghurair Group, basé aux Emirats Arabes Unis, a déclaré au premier trimestre 2018 qu'il investirait jusqu'à 333 millions USD dans le développement d'une nouvelle sucrerie de 450 millions USD en Égypte. La nouvelle usine sera cofinancée par des groupes égyptiens locaux et devrait produire jusqu'à 1,0 million de tonnes de sucre par an. Le gouvernement reste soucieux de combler le déficit national de sucre et a fortement soutenu ce point de repère.
  • La superficie de betteraves sucrières augmentera à mesure que les producteurs de coton substitueront le coton à la betterave sucrière. Cela est dû à la nouvelle politique gouvernementale de distribution de semences aux agriculteurs.
  • 90% des importations de sucre en Égypte proviennent du Brésil, mais il est possible que l'Union européenne devienne une ressource majeure puisque le quota imposé sur la production de sucre dans l'Union européenne a été aboli en septembre 2017.

> Plus d'informations

Contact

CCIF Egypte
www.ccfe.org.eg

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus