Qatar

Le Qatar en bref

Le plus fort revenu par habitant au niveau mondial, une économie solide et en croissance, un système bancaire sain, une inflation faible, découvrez tout le potentiel du Qatar !

Le Qatar est un émirat du Moyen-Orient d'une superficie de 11 586 km2. Situé sur une péninsule s'avançant dans le golfe Persique et reliée à la péninsule Arabique au sud, il n’a une seule frontière terrestre, avec l'Arabie saoudite. Sa capitale est Doha, sa langue officielle l'arabe, et sa monnaie le riyal qatarien (QAR). La parité d’échange a été fixée à 1 dollar américain = 3,64 QAR.
La famille souveraine Al Thani détient le pouvoir à la suite de la déclaration d'indépendance du pays en 1971. L'Emir, le chef de l'État, est depuis 2013 le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.
Le Qatar est le 4ème producteur de gaz naturel au monde après les États-Unis, la Russie et l'Iran, et le 1er exportateur de gaz naturel liquéfié. Le pays est aussi un producteur de pétrole, mais de taille moyenne.

Le Qatar est devenu un leader économique au Moyen-Orient et un centre majeur pour les affaires internationales et le tourisme sportif. Il organise avec succès plusieurs événements internationaux d’envergure mondiale et accueillera la Coupe du monde de la FIFA 2022™.
Un bureau de l’Organisation Internationale du Travail est ouvert à Doha depuis 2018.
Le Qatar est membre associé de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis le 13 octobre 2012 (avec environ 200 000 francophones dans le pays).

Tendances de l'économie

Le Qatar tient majoritairement sa richesse de ses réserves d’hydrocarbures, grâce notamment au North Field, plus gros champ gazier du monde. En investissant fortement, depuis les années 90, dans le Gaz Naturel Liquéfié (LNG) dont il est désormais le premier exportateur, le pays possède le plus fort revenu par habitant au niveau mondial.
L’économie du Qatar est solide et en croissance, son système bancaire est sain, l’inflation reste faible et ce malgré le blocus de 2017. La manne gazière et pétrolière permet à l’Etat d’investir suffisamment pour atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé en accueillant la Coupe du Monde FIFA en 2022 mais également dans sa Vision à 2030, diversifiant ainsi à moyen et long termes ses sources de revenus.

Pour mieux répondre aux besoins des entreprises étrangères souhaitant s’installer au Qatar, le pays s’est doté d’infrastructures de classe mondiale (port, aéroport) et de structures d’accompagnement performantes, encourageant l’investissement local et international. Ainsi par exemple le Qatar Financial Center, qui permet un enregistrement sans sponsor, fournit le soutien juridique, réglementaire et financier pour que les entreprises puissent faire des affaires au Qatar mais également dans la région. L’ouverture de plusieurs zones franches additionnelles, à l’horizon 2020, est encore un symbole de la volonté du pays de faire appel aux sociétés étrangères pour dynamiser son tissu économique.
Le blocus contre le Qatar imposé depuis juin 2017 par l'Arabie saoudite et ses alliés n'a pas eu l'effet escompté, ce que confirment les conclusions du Fonds Monétaire International. Le pays a en effet transformé l’embargo en opportunité de réformer son économie, accélérer son indépendance et renforcer l’attractivité de Doha.
Pour le moment, le pays n’envisage pas l’instauration de la TVA. La fiscalité est par ailleurs très faible (10% maximum, avec des exemptions).

Contact

Sandrine Lescaroux
slescaroux(@)ccifq.com
www.ccifq.com

Plus de fiches pays

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus