Italie

Réussir en Italie

Avec plus de 60 millions de consommateurs, connus pour leur exigence et leur sensibilité envers les marques, et un PIB qui se place au quatrième rang européen, le marché italien offre de grandes opportunités aux entreprises en expansion.

Située au coeur de la Méditerranée, l'Italie représente un carrefour commercial important entre l'Europe méridionale et l'Europe centrale et septentrionale aisément accessible par voie routière, maritime et aérienne.

Avec plus de 60 millions de consommateurs, connus pour leur exigence et leur sensibilité envers les marques, et un PIB qui se place au quatrième rang européen, le marché italien offre de grandes opportunités aux entreprises en expansion.

De par sa position stratégique, l'Italie est en mesure de capter un marché international de 396 millions de consommateurs Européens et de 240 millions partagés entre l'Afrique Septentrionale et le Moyen-Orient.

Membre du G8 (organisation regroupant les 8 pays les plus industrialisés), l‟Italie représente la 6ème puissance économique de la planète en terme de PIB mondial, derrière les Etats-Unis, le Japon, l‟Allemagne, la Chine, la France et le Royaume-Uni.

LES TENDANCES DE L’ECONOMIE ITALIENNE

Connue pour un tissu industriel dense et caractérisé par un grand nombre de petites entreprises familiales, l‟Italie compte 4.21 millions d’entreprises dont 4 millions sont composées de moins de 10 salariés.Au cours des 20 dernières années, la force de l‟industrie italienne a résidé dans le travail et la production manufacturière des PME. 

Organisées en « district industriel », situées principalement dans les régions du Nord/Nord Est du pays, les PME italiennes constituent le coeur du secteur industriel de la péninsule. Ce concept de « district industriel » s‟est depuis diffusé le long de la côte adriatique pour devenir l‟une des caractéristiques de l‟organisation industrielle en Italie.

Grace à ce modèle, l‟Italie est un des pays dans lequel l‟initiative entrepreneuriale est la plus développée et cette autonomie a permis le développement de la créativité, de la recherche du beau et bon goût sur le produit fini qui a rendu célèbre dans le monde entier le «Made in Italy».

La production industrielle a augmenté de 7% au mois de juillet 2009 indiquant ainsi la reprise comme l‟a annoncé récemment Giulio Tremonti, Ministre de l'Economie Italien.Particulièrement développé dans les secteurs de l‟automobile, des constructions navales, de la métallurgie et de l'agroalimentaire le secteur industriel représente 32% du PIB. Toutefois, si l‟on exclut les activités liées à la construction, ce pourcentage tombe à 28%.Les entreprises investissant en Italie peuvent compter sur un important bassin de jeunes diplômés, avec plus de deux millions d‟étudiants universitaires en 2008, avec une moyenne de 300.000 « Laureati » par an (la Laurea étant l‟équivalent italien de notre ancienne maîtrise).Caractérisé par un parcours universitaire proche des exigences du monde « productif » et de grands talents dans les domaines de la médecine, de l'architecture, de la mode et du design, les diplômés italiens s'illustrent également de part leurs compétences technico-professionnelles, comme, par exemple celle relative à la construction des machines : de l'électroménager aux appareils biomédicaux, des instruments de précision aux machines industrielles, des pièces automobiles à celles pour l‟aérospatiale.

De nombreuses enquêtes réalisées au cours des dernières années mettent en lumière le fait que les entreprises françaises en Italie reconnaissent l‟excellente qualification ainsi que la créativité de la main d'œuvre italienne. En effet, d'après un sondage IPSOS réalisé en février 2008 sur 60 multinationales implantées en Italie, 55% d'entre elles citent la présence d‟un capital humain qualifié parmi les éléments attractifs de la péninsule.

Télécharger le dossier complet

Plus de dossiers pays