Grande-Bretagne

Réussir au Royaume-Uni

Le marché britannique est très ouvert. Il est également le premier excédent commercial de la France. Voici un dossier pour en savoir plus sur le marché britannique, ses opportunités et les pièges à éviter...

Avec le Jubilé de la Reine, les Jeux Olympiques et Paralympiques, la réélection de Boris Johnson à la mairie de Londres, et plus récemment l'annonce de la grossesse de Kate, la capitale britannique a vécu une année 2012 particulièrement animée et sous les projecteurs du Monde entier.

Certains grands groupes français tels qu'EDF ou Atos, sponsors des Jeux Olympiques, ou des PME françaises ayant remporté des appels d'offres comme Doublet pour la fourniture des drapeaux ou Gymnova pour les tapis de sol, ont su surfer sur la vague des Jeux. C'est désormais l'après-Jeux ou « legacy » qui présente de nombreuses opportunités d'affaires à saisir, sans oublier les secteurs que souhaite continuer à développer le gouvernement britannique, notamment les énergies renouvelables, les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), les industries créatives (musique, cinéma, théâtre, design, etc.), ou encore l'Industrie du luxe et la distribution.

Le Royaume-Uni est la huitième plus grande île du monde par sa superficie (244 101 km2). Son nom exact est le « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ». Il comprend la Grande-Bretagne (Angleterre, Ecosse et Pays de Galles) et l’Irlande du Nord.

Avec une population de 62,3 millions d’habitants, c’est le troisième pays de l'Union Européenne après l'Allemagne et la France. 84% des Britanniques vivent en Angleterre et 25% dans le sud. 90% de la population est urbaine et la capitale londonienne compte 7,8 millions d’habitants.

L’industrie a une place importante dans l’économie britannique (26% du PIB) grâce à des secteurs tels que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), les sciences de la vie, l’aéronautique ou encore l’agroalimentaire et les énergies renouvelables. L'agriculture n'a qu'un faible impact sur l'économie, mais c’est un secteur très productif. Quant aux services, ils restent la force motrice de l'économie, avec une dominance du secteur financier (15% du PIB). Londres est la plus grande place de marché financière européenne et la deuxième au niveau mondial.

Télécharger le dossier complet


Contact
French Chamber of Commerce in Great Britain
Anne-Laure ALBERGEL, Project Manager
Tel : +44 20 7092 6628
Fax : +44 20 7092 6601
aalbergel@ccfgb.co.uk
www.ccfgb.co.uk

Plus de dossiers pays