Réussir en Argentine

L’Argentine est le deuxième pays le plus vaste en Amérique Latine et le plus grand pays hispanophone du monde.

Tendances de l'économie

Selon les chiffres du Ministère de l'Économie, les revenus totaux de l’Argentine ont été de 3.937.073 millions de pesos en 2019 et le résultat budgétaire a montré un déficit de 95.122 millions de pesos (0,44 % du PIB estimé pour l'année). Ainsi, le gouvernement sortant a conclu sa gestion en atteignant l'objectif budgétaire convenu avec le FMI dans le dernier programme signé entre eux.

Si l’on tient compte des intérêts de la dette, le déséquilibre fiscal total atteint 3,7 % du PIB. Cependant, la position primaire du gouvernement national s’améliore depuis 2016 et le déséquilibre total montre une correction depuis 2018, tel que rapporté par la société de conseil Invecq. En plus, le déficit primaire de 2019 a été le plus bas des neuf dernières années.
Au quatrième trimestre 2019, l’estimation préliminaire de l’INDEC (Institut National des Statistiques et des Recensements) concernant le PIB, montre une baisse de 1,1 % par rapport à la même période de l’année précédente. En fait, la différence de PIB entre 2018 et 2019 est négative : - 2,2 %.

Selon l’INDEC, l’industrie manufacturière, le commerce et l’intermédiation financière ont eu un impact négatif, ce qui explique cette baisse. En revanche, l’agriculture, l’élevage, la chasse et l’exploitation forestière ont eu un impact positif.

D'autres données pertinentes pour l'année 2019 sont les baisses observées dans la formation brute de capital fixe ou investissement (- 15,9 % par rapport au 2018) et dans la consommation privée (- 6,4 % par rapport au 2018 aussi). Celles-ci ont été partiellement compensées par la hausse des exportations (+ 9,4 %).

Malgré le scénario récessif, l’Argentine est le troisième pays d’Amérique Latine en termes de réception des flux d’IDE, derrière le Brésil et le Mexique (2018). Au premier trimestre 2019, l’investissement étranger direct a dépassé 2,6 milliards de dollars ; par rapport au PIB, les flux d’IDE ont représenté le 2,3 %, tel que rapporté par l’Agence Argentine d’Investissement et de Commerce International. Pendant la première partie de l’année 2019, il y a eu des annonces d’investissement de 11 milliards de dollars correspondant à 107 projets de plus de 100 entreprises. Selon la même Agence, les investisseurs étrangers les plus importants du pays sont les États-Unis, le Canada et l’Espagne.

Contact

CCIF Argentine
www.ccifa.com.ar

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus