Réussir au Vietnam

Photo by Georgios Domouchtsidis on Unsplash

Pour les années à venir, le Vietnam a plusieurs défis liés à la préservation de l'environnement, la pollution et l'ouverture de ses marchés publics.

Situé en plein cœur de l’Asie du Sud-Est, le Vietnam enregistre depuis 1990 une croissance moyenne du PIB supérieure à 6% et se place ainsi parmi les économies les plus dynamiques de la région. Cet essor est le résultat des réformes socioéconomiques lancées en 1986 sous le nom « Doi Moi » (Renouveau).

Le Vietnam est devenu membre de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en 1995, de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) en 1998 et de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) en 2007.

L'économie

Sa stratégie d’ouverture a fait sortir le Vietnam de la liste des pays pauvres du monde pour rejoindre le groupe des pays à revenu intermédiaire, tranche inférieure. Entre 2002 et 2018, le PIB par habitant a été multiplié par 2,7 et atteint plus de 2 700 $US en 2019. Le taux de pauvreté a fortement chuté, de plus de 70% à moins de 6%. 

Le coût de la main-d’œuvre manufacturière au Vietnam en 2018 est estimé à 2,73 $US par heure, soit la moitié du coût de la main d’œuvre manufacturière en Chine (5,51 $US). C’est également 40% moins coûteux que de nombreux aux autres pays en ASEAN, tels que la Thaïlande ou les Philippines. La classe moyenne qui représente actuellement plus de 15% de la population nationale, devrait atteindre 50% d’ici 2035, selon la Banque mondiale.

Doté d’une situation politique relativement stable sous la direction de l’unique Parti communiste et d’une situation géographique stratégique en Asie, le Vietnam est une destination prisée des investisseurs étrangers. En 2019, il se trouve au 8ème rang du classement des meilleurs pays où investir, selon U.S. News & World Report.

L’industrie manufacturière représente 65% de l’afflux des investissements directs étrangers du pays. La République de Corée, Hong Kong et Singapour constituent les trois plus grands investisseurs au Vietnam. Ce sont la capitale Hanoi et Ho Chi Minh-ville, la mégapole du Sud du pays, qui reçoivent le plus d’investissements, suivies par les autres provinces industrielles comme Binh Duong, Dong Nai ou Bac Ninh. Par ailleurs, Ho Chi Minh-Ville et Hanoi font depuis plusieurs année partie du top 10 du Classement des villes les plus dynamiques publié par JLL (Respectivement 3e et 7e en 2020).

En Juin 2020, le Vietnam participe à 16 accords de libre-échange avec les grands marchés mondiaux. Ces accords peuvent se révéler un moteur puissant pour stimuler davantage ses exportations. Selon les prévisions, en 2030, les accords de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et de libre-échange UEVietnam (EVFTA) pourraient engendrer une augmentation respective de 4,3% et de 1,3% du PIB. Les exportations vietnamiennes vers l’UE pourraient progresser de 44,4% et de 14,3% vers les pays signataires du CPTPP. 

Contact

CCIF Vietnam
Tél. : (84 8) 38 25 86 25
ccifv.hcm@ccifv.org

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus