Kazakhstan

Réussir au Kazakhstan

Le Kazakhstan concentre plus de 50% du PIB des pays de l’Asie centrale ex-soviétique et son économie repose sur l’extraction d’hydrocarbures.

Le Kazakhstan est un pays enclavé (sans accès à la mer, excepté la mer Caspienne, qui est une mer fermée) situé principalement en Asie centrale et en partie en Europe orientale (à l’ouest du fleuve Oural). Il fait partie des anciennes républiques soviétiques de l’URSS, dont il est indépendant depuis 1991. Il partage des frontières avec la Russie au nord et à l’ouest, la Chine à l’est, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan au sud. Il est baigné par la mer Caspienne à l’ouest, et possède la moitié nord de ce qui reste de la mer d’Aral, en grande partie asséchée.

Tendances économiques

Le Kazakhstan concentre plus de 50% du PIB des pays de l’Asie centrale ex-soviétique et son économie repose principalement sur l’extraction d’hydrocarbures : le pays détient 2% des réserves mondiales de pétrole et 1,7% de gaz, qui représente 17% du PIB et 61% de ses exportations. À quoi s’ajoutent d’importantes réserves en uranium (2ème rang mondial) et en charbon (8ème). Après une période de forte croissance (+7,7% du PIB en moyenne entre 2000 et 2014), le pays a connu un ralentissement économique à partir de 2014, en raison de la baisse du prix du pétrole et de la récession de l’économie russe, à laquelle elle est étroitement interconnectée. On observe une modeste reprise en 2019 (d’après le FMI la croissance atteint 3,8% par rapport à l’année 2018).

Le Kazakhstan cherche à diversifier son économie en s’appuyant sur l’innovation et les nouvelles technologies. Il compte sur une meilleure intégration dans les enceintes régionales et internationales (co-fondation de l’Union économique eurasiatique en 2015 avec la Russie et la Biélorussie ; création d’un axe routier entre la Chine et l’Europe ; adhésion le 30 novembre 2015 à l’OMC ; candidature à l’OCDE) pour développer son commerce extérieur, en augmentation de 40% depuis 2011. Le pays est à la 25ème place du classement Ease of doing business de la Banque mondiale (2020), mais son économie reste marquée par une part élevée du secteur public, dont les actifs représentent environ 50% du PIB. On note une reprise de la croissance au titre de l’année 2018, passant à 3,8% en 2019.

Échanges commerciaux Franco-Kazakhstanais

Les relations franco-kazakhstanaises ont débuté immédiatement après la déclaration d'indépendance de la République du Kazakhstan en décembre 1991. Le 7 janvier 1992, la République française a reconnu la souveraineté de la République du Kazakhstan. Le 25 janvier 1992, des relations diplomatiques ont été établies entre les deux pays.
Le Kazakhstan et la France sont les partenaires commerciaux depuis la signature de «l'Accord de partenariat stratégique entre la République du Kazakhstan et la République française», le 11 juin 2008 à Paris. Au cours des dix ans de coopération stratégique, le volume des échanges entre les deux pays s'est élevé à plus de 43 milliards de dollars américains. Selon le Ministère des Affaires étrangères de la République du Kazakhstan, la France occupe aujourd'hui la 5ème place des principaux partenaires commerciaux du Kazakhstan, et les entreprises françaises figurent parmi les plus gros investisseurs de l'économie du Kazakhstan - plus de 14 milliards de dollars américains (la France tient la 5ème place des investisseurs principaux du Kazakhstan après les États-Unis, la Suisse et la Chine).

Les échanges commerciaux entre le Kazakhstan et la France ont reculé de 14,1 % en 2018. Après une forte hausse en 2017, les importations en France depuis le Kazakhstan ont marqué le pas en 2018, diminuant de 16,1 % et repassant en-dessous de 3 Mds EUR. Les exportations françaises vers le Kazakhstan, en net recul en 2017, ont connu au contraire une hausse de 8,3 % en 2018, atteignant 345,7 M EUR. Le rapport exportations / importations a progressé modérément pour atteindre 11,7 %. 1 138 sociétés avec la participation de capitaux français sont enregistrées au Kazakhstan, y compris des représentants de grandes entreprises telles que Total, Orano, Alstom, Vicat, Airbus, Lactalis et bien d'autres.

Pourquoi investir au Kazakhstan ?

Aujourd’hui le Kazakhstan représente un pays prometteur en termes de développement des affaires dans de divers domaines. L’attractivité pour les investisseurs étrangers s’explique par la politique souple de l’État visant à créer un pays développé à l’économie du marché ouvert. En outre, le soutien total du gouvernement facilite les affaires au Kazakhstan.
Comme nous l’avons vu, il n’est pas difficile d’ouvrir une entreprise pour les étrangers au Kazakhstan, surtout si la réalisation des projets à long terme est prévue. La différence avec les citoyens kazakhstanais réside uniquement dans la présence ou l'absence d'un permis de séjour. En outre, les facteurs influant favorablement le développement du climat de l'investissement dans le pays sont :

Emplacement stratégique
Le Kazakhstan est situé au cœur de l'Eurasie et a une position géographique favorable, ce qui lui permet d'accéder aux grands marchés des états voisins. Le Kazakhstan est le 9ème plus grand pays du monde.

Accès direct aux marchés des pays participant à l'Union douanière (Kazakhstan, Russie, Biélorussie, Arménie, Kirghizistan)
Le Kazakhstan est dans l'Union douanière de l'Union économique eurasienne, permettant ainsi l'entrée sur le marché intérieur des marchandises avec 185 millions de consommateurs.

Priorités pour les projets d'investissement

  • Impôt sur le revenu des sociétés - 0%
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - 0%
  • Impôt foncier – 0%
  • Taxe douanière - 0%
  • La possibilité d’employer de la main-d’œuvre étrangère
  • Ombudsman des investissements : protection des droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers etc.

Agences et institutions gouvernementales de soutien aux investisseurs au Kazakhstan

  • Conseil des investisseurs étrangers sous la présidence du Président de la République du Kazakhstan, le comité des investissements du Ministère des affaires étrangères de la République du Kazakhstan, le centre financier international Astana, la compagnie nationale « Kazakh Invest ».

Base de ressources minérales et leurs réserves dans le classement mondial

  • 1ère place en tungstène
  • 2ème place en uranium et chrome
  • 4ème place en manganèse et argent
  • 5ème place au plomb et zinc

Contact

CCIF Kazakhstan
www.ccifk.kz

Plus de dossiers pays

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus