Malaisie

Réussir en Malaisie

De bonnes infrastructures, une main-d’oeuvre anglophone, des coûts de production compétitifs, une localisation stratégique en Asie du Sud-est, de nombreuses incitations fiscales, un marché en expansion, la Malaisie constitue sans aucun doute un d'opportunités pour les entreprises françaises.

POURQUOI LA MALAISIE ?

  • Les investissements mondiaux ont le vent en poupe en Malaisie qui est considérée comme l’un des principaux marchés selon un rapport publié par UK Trade & Investment et Economist Intelligence Unit. Au sein de l'ASEAN, la Malaisie est le deuxième partenaire commercial de l’UE avec plus de 2000 entreprises de l'UE présentes en Malaisie (source : Commission Européenne).
     
  • La performance économique de la Malaisie est au 12ème rang sur les 61 économies que compte le World Competitiveness Yearbook 2015.
     
  • Depuis 50 ans, la Malaisie a connu une croissance de 5% par an en moyenne, alors que sa population augmentait de 1,6% en 2013 (plus de 31 millions d’habitants début 2016). Les autorités entendent faire évoluer le modèle de croissance pour permettre au pays de rejoindre les économies à hauts revenus d’ici 2020 (l’objectif étant de doubler le revenu par habitant, qui atteignait 11 020 USD en 2014) (Source: Banque Mondiale).
     
  • La Malaisie bénéficie d'un régime parlementaire stable hérité de la Grande-Bretagne et d'un système juridique avancé inspiré par le droit anglais. Sa fiscalité est attractive tant pour les personnes physiques (taux maximum de l'impôt sur le revenu 26%, pas de droits de succession) que pour les sociétés (taux maximum de l'impôt à 25%, réduit à 20% pour les PME avec de nombreux régimes spéciaux préférentiels).
     
  • La Malaisie possède déjà l’un des niveaux de vie les plus élevés d'Asie du Sud-est et un faible taux de chômage (3% en 2014) (Source: France Diplomatie). La Malaisie est bien connue pour son ouverture au commerce international. Le commerce extérieur constitue plus du double du PIB du pays.
     
  • Le stock d'investissement français en Malaisie s'élève à 384 M € en 2014 et a connu une évolution de 22% par an entre 2011 et 2014 (Données Banque de France). La France est le 4ème client européen de la Malaisie en 2014 derrière les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni.
     
  • En 2015, le nombre d’implantations d’entreprises françaises semble s’être stabilisée à environ 270, après plusieurs années de forte hausse (elles étaient 165 en 2006). Les raisons avancées sont diverses : bonnes infrastructures, main-d’oeuvre anglophone, coûts de production compétitifs, localisation stratégique en Asie du Sud-est, nombreuses incitations fiscales, marché en expansion etc (source : Ubifrance).
     
  • Une augmentation des coûts de production et des tarifs à l’importation, conséquence de la faiblesse du ringgit, devrait maintenir la pression sur les prix. De plus, en 2015, le gouvernement a mis en application sa «Goods and Services Tax» (GST), une taxe sur les biens et services équivalente à la TVA. Le déclin des prix pétroliers annoncé devrait cependant tempérer l’envol des prix. Par conséquent, l’inflation devrait poursuivre son ascension dans les années à venir, sans toutefois quitter l’intervalle cible fixé par la banque centrale (2% - 4%). La moyenne attendue est de 3,7% entre 2015 et 2018.

 

Plus de dossiers pays