Maroc

Maroc - Union européenne : Relever les défis du statut avancé

{{Signé le 13 octobre 2008 au Luxembourg,
le statut avancé entre
l’Union Européenne (UE) et le Maroc
a permis au Royaume de devenir
le premier Etat du sud de la
Méditerranée à bénéficier d’un
partenariat privilégié avec l’UE.}}

Signé le 13 octobre 2008 au Luxembourg, le statut avancé entre l’Union Européenne (UE) et le Maroc a permis au Royaume de devenir le premier Etat du sud de la Méditerranée à bénéficier d’un partenariat privilégié avec l’UE.

Plus qu’une reconnaissance, c’est une véritable récompense pour le Royaume et ses efforts fournis en matière de réformes économiques, des droits de l’homme et de gouvernance.
«L’objectif principal pour les deux parties demeure la concrétisation des ambitions affichées autour de ce grand projet commun. L’Union européenne exprimera à nouveau son engagement à accompagner les réformes mises en place par le Maroc ainsi que les efforts de rapprochement que le Royaume doit entamer pour faire vivre le statut avancé », indique-t-on du côté de la délégation de l’Union européenne à Rabat. Reste donc à donner un contenu au statut avancé, de la profondeur et des perspectives.
Sur ce volet, la délégation européenne précise « qu’il est temps de s’atteler à définir un mode opératoire pour atteindre les objectifs du statut avancé signé entre les deux parties, à savoir le Maroc et l’UE ». En clair, tout reste à faire et c’est à l’Etat et au gouvernement piloté par M. Abbas El Fassi qu’incombe la responsabilité de proposer un programme de convergence règlementaire pour faire vivre et mettre sur orbite le statut avancé. C’est pour toutes ces raisons, entre autres, que le Chef de la délégation européenne à Rabat, Eneko Landaburu, a entamé une série de visites auprès de différents ministres. [...]

Dossier composé de plusieurs articles : - Vers la concrétisation des ambitions affichées - Le Maroc et l’acquis communautaire européen - Entretien avec Eneko Landaburu, Ambassadeur de l’UE au Maroc - Renforcement des relations bilatérales - Entretien avec Nizar Baraka, ministre en charge des Affaires économiques et générales - Libre circulation - Entretien avec Mohamed Horani, président de la CGEM - UPM : état des lieux et perspectives

Télécharger le dossier complet :

<doc595|center>

<doc593|left>Un dossier issu du magazine Conjoncture n°915,
Mai 2010
Une publication de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc.

Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc
Tél : +212 522 209 090 - Fax : +212 522 200 130
@ : [conjoncture@cfcim.org->conjoncture@cfcim.org] - Site : www.cfcim.org

Plus d'actualités du réseau

Rapport d'activité 2017

Consultez le Rapport d'Activité 2017 des CCI Françaises à l'International et des CCI International.

Toute l'actualité