Maroc

Les défis de l’intelligence économique au Maroc

La prépondérance des PME dans le tissu économique marocain et l’internationalisation de la concurrence à laquelle elles doivent faire face, militent en faveur d’une sensibilisation de l’ensemble des entreprises marocaines à la démarche d’intelligence économique.

La prépondérance des PME dans le tissu économique marocain et l’internationalisation de la concurrence à laquelle elles doivent faire face, militent en faveur d’une sensibilisation de l’ensemble des entreprises marocaines à la démarche d’intelligence économique.

La démarche de recherche et d’exploitation de l’information dans le but d’en retirer un avantage économique est très ancienne - commerçants vénitiens, explorateurs - mais le concept moderne de l’intelligence économique ne date que d’une quinzaine d’années.

Apparue aux Etats-Unis, l’intelligence économique s’est imposée rapidement dans les plus grandes entreprises à travers le monde mais peine à trouver sa place dans les PME où le concept est souvent perçu, à tort, comme abstrait et inaccessible.

L’acception anglo-saxonne du terme d’« intelligence » à comprendre dans le sens de connaissance approfondie, l’apparition récente de la démarche, la confusion avec l’espionnage économique, expliquent sans doute en partie la diffi culté d’appropriation par les plus petites organisations. La prépondérance des PME dans notre tissu économique et l’internationalisation de la concurrence à laquelle elles doivent faire face militent cependant en faveur d’une sensibilisation de l’ensemble des entreprises à la démarche d’intelligence économique. Et malgré une première impulsion forte, la démarche a du mal à trouver sa place dans les entreprises.

La veille, dans un premier temps, se défi nit comme la collecte d’informations en vue de leur analyse et de leur diffusion au sein de l’entreprise. Il s’agit de recueillir de l’information « blanche » pour la mettre à disposition de l’ensemble des décideurs de l’organisation. L’information dite blanche qualifie une information publique et accessible, ne faisant l’objet d’aucune sécurisation particulière et se distingue de l’information « grise » qui ne fait pas l’objet de publicité et que l’on trouve de manière indirecte ou détournée mais légale et de l’information « noire » qui fait l’objet, elle, d’une haute sécurisation et relève de l’espionnage industriel.

Nouvel ordre économique mondial
Mais l’intelligence économique va bien au-delà de ce premier savoirfaire analytique car elle suppose en outre la mise en place d’un processus de gestion et de protection de l’information. La gestion de l’information / organisation de la rareté de l’information, orientation du sens de l’information, travail d’influence - illustre le caractère offensif de la démarche d’intelligence économique alors que la protection du patrimoine informationnel et le processus de sécurité économique constituent la face défensive de cette même démarche. C’est la complémentarité des démarches offensives et défensives qui permet à l’intelligence économique de surpasser les possibilités de la veille et de devenir une arme efficace de l’organisation pour faire face aux nouveaux défi s. Depuis la fin de la guerre froide, en 1991, on assiste à une globalisation des marchés et à l’émergence d’une situation d’affrontements économiques mondiaux dont les protagonistes sont à la fois les blocs économiques supranationaux, les États et les entreprises. Il en résulte un durcissement de la concurrence alors même que la création de valeur des entreprises repose de plus en plus sur la conquête de marchés au-delà de leurs frontières. A une économie de production a succédé une économie de marchés.

Dans le même temps, les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), issues du mariage de l’informatique, de l’électronique, des télécommunications et de l’audiovisuel, ont révolutionné l’accès à l’information. Internet permet aujourd’hui d’accéder à 10 milliards de données entraînant une baisse constante du coût de l’information primaire (brute et directement disponible). L’émergence de l’intelligence économique accompagne donc la convergence des situations nouvelles de guerre économique et d’explosion de l’information. L’information devenue ressource stratégique pour les acteurs publics et privés, la difficulté n’est plus de l’obtenir mais de la gérer et de la protéger car ce sont ces deux dimensions qui en font un avantage compétitif et qui font de l’intelligence économique un outil stratégique indispensable.

-----------------------------------------------------------------------------------

Télécharger le dossier complet sur l'Intelligence Économique <doc869|center>

----------------------------------------------------------------------------------- <img868|left> Un article issu du magazine Conjoncture n°920, Novembre 2010
Une publication de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc.

Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc
Tél : +212 522 209 090 - Fax : +212 522 200 130
@ : [conjoncture@cfcim.org->conjoncture@cfcim.org ] - Site : www.cfcim.org

Plus d'actualités du réseau

Rapport d'activité 2017

Consultez le Rapport d'Activité 2017 des CCI Françaises à l'International et des CCI International.

Toute l'actualité