Myanmar

Myanmar - Service de représentation commerciale

La CCIF Myanmar met à disposition des agents commerciaux à temps partagé aux entreprises qui souhaitent développer leur activité au Myanmar sans avoir à s'y implanter.

Le commercial à temps partagé est un employé bilingue et expérimenté dont le rôle est de :

  • Définir votre offre commerciale et adapter votre positionnement aux marchés cibles.
  • Sélectionner les circuits de distribution les plus rémunérateurs et les plus valorisant pour vous en fonction des exigences du marché et de vos avantages concurrentiels.
  • Elaborer les grands axes de la stratégie de votre développement commercial au Myanmar.

Le commercial à temps partagé aura pour mission de servir d’interface entre vos partenaires du Myanmar et votre société.
Il assurera à ce titre la gestion de vos contacts en les relançant de manière régulière et développera les relations ainsi nouées. Il communiquera directement avec vos partenaires qu’il sera amené à rencontrer. Il aura une fonction de secrétariat (traduction, explication et transmission des questions que lui adres-seront vos partenaires) mais également un rôle logistique (vérification des échantillons, recherches régle-mentaires, prises de contact avec les douanes ou avec votre transporteur).
Votre commercial à temps partagé vous adressera ponctuellement un rapport faisant état des démarches qu’il aura lancées et de ses projets. La fréquence de ces rapports devra être définie au début de la mis-sion.
Cette interface commerciale vous permettra de vous « birmaniser » et de fournir à vos partenaires un niveau de service élevé tout en limitant votre investissement (pas de loyer, pas de charges).

Le Myanmar

En 2011, le Myanmar a officiellement débuté sa transition vers un régime démocratique, avec l’organisation d’élections législatives. Cela a entraîné une ouverture rapide du pays et le développement économique qu’il connaît depuis. Ce processus s’est confirmé en novembre 2015, par la tenue d’élections libres qui ont donné lieu à une large victoire de la NLD (National League for Democracy), parti d’opposition d’Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix.
Le nouveau parlement, ainsi que le gouvernement, dirigé par le Président U Htin Kyaw, démocratique-ment élu, ont pris officiellement leurs fonctions le 1er avril 2016.
Le signal fort qu’a envoyé le résultat de ce suffrage, ainsi que les premières déclarations du nouveau gouvernement sur sa volonté d’ouvrir et de libéraliser l’économie, pour la rendre plus facilement accessible aux investissements étrangers, laissent présager que le Myanmar va continuer sa transition et son développement dans les années qui viennent.

Le Myanmar en quelques chiffres

  • Une superficie de 676 578 km², ce qui en fait le plus grand pays d’Asie du Sud-Est.
  • Un position stratégique entre la Chine et l’Inde, avec un accès direct à l’Océan Indien.
  • Une population de 51,4 millions d’habitants.
  • Une population jeune avec un taux de croissance de 2% (25% = 0-14 ans / 67.5% = 15-64 ans).
  • 3 grandes villes (Yangon 5,8 M. hab., Mandalay 1,3 M., Nay Pyi Taw 1,1 M. hab.), avec un taux de croissance annuel de la population urbaine de 2.5%.
  • La population de Yangon devrait doubler d’ici 15 ans.
  • Un taux de croissance annuel de 8.5% depuis 3 ans.
  • Un taux de chômage inférieur à 4%.
  • Des ressources naturelles abondantes (gaz naturel, minéraux, pierres précieuses, bois, agriculture, eau, etc.)

 Télécharger la plaquette complète

 

Contacter la CCIF Myanmar