Chine

Le secteur photovoltaïque en Chine Continentale

De 2006 à 2008, le chiffre d’affaires de l’industrie photovoltaïque est passé de 50 à 200 milliards de yuans et le nombre d’actifs de 40 000 à 200 000 salariés. Cependant le marché intérieur est en retard et sous-exploité.

De 2006 à 2008, le chiffre d’affaires de l’industrie photovoltaïque est passé de 50 à 200 milliards de yuans et le nombre d’actifs de 40 000 à 200 000 salariés. Cependant le marché intérieur est en retard et sous-exploité.

Production La Chine est devenue premier producteur mondial de modules photovoltaïques dès 2007 avec une production de 1,18 GW. 11 entreprises du secteur sont cotées en Bourse. A la fin de l’année 2008, on comptait environ 40 entreprises dans 16 provinces et régions autonomes. Selon la China Solar Association, l'essentiel est concentré dans la province du Jiangsu (voir carte des régions de la Chine p.12) avec 1 GW de capacité, soit un quart du total mondial. En 2012, l'Asie produira 82% des cellules solaires en silicium polycristallin, contre 71% en 2008, selon une étude de Greentech Media, et les trois premiers producteurs devraient être la Chine, Taïwan et le Japon, qui devraient fabriquer à eux seuls 12 GW, soit 44% du total mondial en 2012, contre 23% pour l'Europe (6 GW) et 16% pour les USA (4,3 GW). La Chine produit trois types de produit : - des panneaux photovoltaïques composés de cellules photovoltaïques de silicium monocristallin - des panneaux photovoltaïques composés de cellules photovoltaïques de silicium polycristallin - des panneaux photovoltaïques composés de cellules photovoltaïques de silicium amorphe

Consommation en Chine La consommation de panneaux solaires est relativement faible en Chine. En effet, le solaire reste encore trop coûteux. Le principal marché en Chine est celui des programmes subventionnés par le gouvernement, dans les régions désertiques, comme au Tibet, dans la région autonome du Xinjiang (au nord ouest), ou en Mongolie Intérieure, et qui permettent à des foyers non reliés au réseau d’avoir l’électricité. Il y a aussi quelques projets de démonstration: c’est le cas de l’aéroport de Wuxi, qui a un système intégré d’une capacité de 800 kW. Avec une population qui augmente, le niveau de vie qui s’améliore et une consommation en énergie grandissante (+15% par an), dans moins de cent ans, les réserves d’hydrocarbures ne suffiront plus. D’autant plus que 80% de l’électricité consommée en Chine provient du charbon. En 2007, 2,5 milliards de tonnes de charbon ont été brûlées. La Chine, premier émetteur de CO2, doit prendre conscience qu’elle doit se mettre au vert d’autant qu’à terme, il n’y aura pas d’autre alternative que le solaire pour subvenir aux besoins. C’est une ressource inépuisable contrairement au charbon et au pétrole.

Néanmoins la consommation d’énergie par habitant est croissante en Chine (2300 kW/h en 2008) - même si elle reste largement inférieure à celle de la Suisse qui oscille entre 7000 et 8000 KW/h… Les panneaux solaires sont aujourd’hui encore trop chers pour le consommateur chinois. Le chauffe-eau solaire quant à lui est devenu un phénomène massif en Chine. En effet, plus de 200 millions de chinois disposent d’un chauffe-eau solaire, un nombre qui a été multiplié par 6 depuis 2001, grâce à un prix des appareils inférieur à 200 dollars. La Chine domine le marché mondial tant en consommation qu’en production et en exportations de chauffe-eau bon marché. La production de chauffe-eau a cru de 30% pour l’année 2007, atteignant 23,4 millions de m². En Chine sont déjà installés 108 millions de m2 et les exportations chinoises de chauffe-eau ont augmenté de 28%, à 65 millions de dollars en 2007. Le gouvernement chinois a pour objectif que soient installés 50% de plus de chauffe-eau solaires en 2010, soit 150 millions de m², en étendant leur usage notamment dans les régions rurales où des millions de foyers n’ont pas accès à l’électricité, et 270 millions de m² d’ici à 2020.

Télécharger l'étude complète de la CCIFC : <doc377|center>

Plus de notes sectorielles