Singapour

L'agrotech à Singapour

Singapour est une vitrine pour toute la région d’Asie du Sud-Est sur le marché des produits alimentaires et gourmets.

C’est un marché mature et concurrentiel, qui importe 90% de son alimentation.

Malgré la compétition, les exportateurs français peuvent capitaliser sur le marché singapourien : vivier de consommateurs au niveau de vie largement supérieur à la moyenne asiatique et au mode de vie occidentalisé, avec une importante communauté d’expatriés.

Singapour est également une plateforme stratégique pour l’approvisionnement des marchés de la région.

Avis de l'expert

La Cité-État importe 100 % des vins et spiritueux consommés sur le territoire, et les chiffres sont en croissance: 

  • 116.5 M litres de vins et spiritueux importés en 2018 (2 milliards EUR, +6.8% par rapport à 2017). Les vins tranquilles sont largement prisés (88 % de part de marché contre 12 % pour les vins effervescents). Côté spiritueux, la consommation de whisky représente 31 % des ventes en volume, talonnée par celle du cognac (24 %).  
  • 132.6 M litres de bières en 2018 (1.7 milliards EUR, +2% en volume par rapport à 2017) 

Ses infrastructures modernes et sa position stratégique font de Singapour une plateforme logistique et de distribution, avec un niveau de réexportation de près de 50 % pour le vin et plus de 80 % pour les spiritueux.  

La France, particulièrement reconnue pour son savoir-vivre et son savoir-faire, est le 1er fournisseur de vins & spiritueux du marché singapourien, avec près de la moitié du volume total de vins fournis. La préférence des consommateurs singapouriens va au champagne et au Bordeaux, fers de lance de l’offre française de vins, ainsi qu'au cognac, ambassadeur principal des spiritueux français.

Voici quelques axes intéressants pour se démarquer et se développer à Singapour :

  • Mettre en avant le coté local, la proximité : curiosité pour les petits domaines familiaux avec « une histoire à raconter », labels de type « vigneron indépendant » de plus en plus prisés, marché de niche des bières artisanales (3% de part de marché) 
  • Se démarquer avec de l’insolite, de l’inédit : intérêt pour des cépages ou régions moins connus
  • Jouer la carte du « bio », du respect des traditions : attrait pour les vins bios/naturels/en biodynamie, portés par les restaurants et points de vente spécialisés en cuisine/produits bios
  • Surfer sur les tendances innovantes : apparition de bars spécialisés (bars à cocktails, bars à whisky, « speakeasy », etc.), barmen avec de vrais savoir-faires utilisant des produits de qualité et innovants 

Contact

CCIF Singapour
www.fccsingapore.com

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus