République tchèque

La construction mécanique : la force motrice de l’économie tchèque

Alors que l’économie tchèque ralentit légèrement, la production de machines atteint un chiffre record.

Invisible par une grande partie de la population, mais moteur de l’industrie tchèque et un des plus importants articles à exporter : tel est le rôle tenu par les machines-outils en République tchèque. La base de toute industrie moderne est la fabrication des machines-outils qui sont indispensables à toute autre production. En 2012, la production industrielle tchèque a diminué de 1,2 %, mais le secteur des machines-outils et des machines à façonner a connu une montée considérable de 6,2 %. Le secteur a atteint une valeur de production de 14,1 milliards de CZK, somme très proche de son apogée en 2008.

En temps de crise, l’industrie mécanique s’est avérée être le point fort permettant ainsi la continuité de l’exportation tchèque. La demande en machines est stable car elle n’est pas si influencée par les changements d’humeur des consommateurs. De telles machines ne se vendent pas d’un jour à l’autre et il faut les commander en avance, de surcroît si elles sont sur mesure.

Machines tchèques en Allemagne, en Russie, en France…

La République tchèque est le 13e exportateur mondial des machines-outils et des machines à façonner. Avec la valeur de son exportation de 586 millions d’euros, elle a même dépassé la France, qui la suit de près à la 14e place.

85 % de la production des machines en Tchéquie sont exportés. Les pays cibles traditionnels pour l’exportation sont : l’Allemagne, mais aussi la Russie ou la Chine. Les marchés tels que français ou allemand ont permis de surmonter la crise. Le marché russe ou chinois représente des occasions attractives, mais incertaines. La République tchèque continue ainsi à jouer son rôle de tremplin pour les relations économiques entre l’est et l’ouest de l’Europe.

La spécialité tchèque ? Du sur mesure.

La montée interannuelle de la production des machines entre 2011 et 2012 est de 23,8 %, de nouveaux marchés restent encore à conquérir. Le principal atout des machines tchèques réside dans leur taille, leur précision, leur capacité et surtout la possibilité de produire des machines sur mesure. Cette caractéristique distingue les machines tchèques de la production chinoise, la qualité contre la quantité.

Presque un tiers de la production tchèque (31 %) constituent des machines-outils pour aiguiser, rectifier et roder, 20,5 % représentent des centres d'usinage, machines spéciales et lignes de production, 18 % des machines de formage. Des tours et des machines-outils pour le forage, le perçage, le fraisage et le filetage constituent respectivement 15,5 et 11 % de la production tchèque.

Les atouts tchèques sont dus en grande partie à la main d’œuvre hautement qualifiée, pour laquelle le pays est réputé. Cependant l’État tchèque a du mal à attirer des collégiens vers des lycées professionnelles ou les universités techniques, les écoles affiliées aux entreprises sauvent la situation. Pour être sûr d’avoir des ouvriers de qualité, le plus grand producteur tchèque des machines, TOS Varnsdorf, ou Slovácké strojírny, entretient une collaboration étroite avec les écoles techniques de leur région.

Malgré cela, la stabilité du secteur qui est une partie moderne, innovatrice et irremplaçable de l’économie nationale et la position tchèque parmi les exportateurs mondiaux des machines-outils et des machines à façonner font de la République tchèque un pays incontournable pour tous les acteurs de l’industrie mécanique.

Télécharger la note complète

Contact
Chambre de commerce franco-tchèque
Michal Macko, Responsable commercial
Tel+420 224 833 090
@: macko@ccft-fcok.cz
www.ccft-fcok.cz

Plus de notes sectorielles

Fermer

Salons, rencontres, conférences...

Ne manquez pas les prochains événements en France ou à l'étranger ! En savoir plus