Chine

La Chine en bref

La Chine est le deuxième pays au monde par son PIB nominal, devant le Japon derrière les États-Unis. En 2014, elle devient, selon les estimations du FMI, le premier pays au monde pour le PIB à parité de pouvoir d'achat

Selon ces estimations, le PIB chinois s'est élevé à 17 632 milliards de dollars en 2014, contre 17 416 milliards pour les États-Unis.
En 2014  les investissements et les exportations continuent de s’essouffler et cèdent progressivement la place à la consommation intérieure. On assiste également à une tertiairisation de l’économie avec la part des services qui dépassent pour la1e fois en 2014 celle de l’industrie dans le PIB.

Les principaux centres économiques en Chine
-Le Delta de la Rivière des Perles (Guangdong et Fujian) est considéré comme un fleuron historique de l'économie chinoise.
-L’estuaire du Fleuve Yangtsé (Shanghai, Jiangsu et Zhejiang) où a eu lieu un décollage spectaculaire dans les années 1990.
-Le Golfe de Beihai (Pékin, Tianjin, Hebei, Shandong et Liaoning) constitue une nouvelle frontière développement économique.

Principaux secteurs d’activités dans le PIB (2014)
Services : 46.4%
Industrie : 43.9%
Agriculture et élevage : 9.7%

LES TENDANCES DE L’ECONOMIE
La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale devant le Japon (en PIB) en 2010 et le premier exportateur mondial devant l’Allemagne, en 2011. Cependant, la chute de la demande mondiale, les fragilités du système bancaire chinois, les tensions ouvrières et la dégradation considérable de l’environnement placent les autorités devant des défis majeurs. Le 12ème plan quinquennal, adopté en mars 2011 par l’Assemblée nationale populaire et censé orienter les politiques économiques chinoises entre 2011 et 2015, vise à introduire un modèle de croissance équilibré et à asseoir davantage la croissance chinoise sur la demande domestique.
Sur les plans sociaux et environnementaux, l’aggravation de la pollution généralisée des milieux marins, terrestres et atmosphériques (pollutions des sols et des écosystèmes côtiers aux métaux lourds, rejets chimiques et industriels dans les cours d’eau, désertification des plaines du nord, dégradations liées à l’activité minière, pluies acides, etc.) est source d’inquiétude pour les autorités, autant par les tensions sociales dont elle est responsable, en particulier en zone rurale, que par son impact économique.
Depuis 2010, la croissance chinoise ne cesse de ralentir : elle est passée de 10,3% en 2010 à 7,4% en 2014.

Plus de fiches pays