République tchèque

Le géant énergétique tchèque ČEZ va créer deux filiales pour étendre ses centrales nucléaires

La société énergétique ČEZ va créer deux filiales dans le cadre du projet d’agrandissement d’une de ses deux centrales nucléaires. L’investissement va coûter quelques 300 milliards de couronnes. L’énergie est un des domaines clés de l’industrie tchèque, donc à potentiel pour les entreprises françaises.

Le géant énergétique ČEZ va créer deux filiales dans le cadre du projet d’agrandissement des centrales nucléaires de Temelín et Dukovany. L’information a été confirmée par Ladislav Kříž, le porte-parole du géant énergétique contrôlé majoritairement par l’Etat tchèque. Cette option avait été évoquée par le ministre de commerce Jan Mládek lors de son déjeuner-débat en avril avec les représentants des sociétés membres de la Chambre de commerce franco-tchèque (CCFT). 

Le projet d’élargissement d’une centrale nucléaire tchèque est sur la table depuis plusieurs années. Dans un premier appel d’offre, le candidat français Areva avait d’abord été éliminé, avant que cet appel ne soit simplement annulé. L’une des raisons principales étant l’absence de garanties de la part de l’État.

L’idée de création de deux filiales a été récemment soutenue par le premier ministre Bohuslav Sobotka et par le ministre de l’Industrie et du Commerce Jan Mládek. Selon Ladislav Kříž, il sera plus aisé pour ces deux filiales de trouver des partenaires pour construire de nouveaux réacteurs. Un chantier qui devrait aboutir avant 2025 pour un coût estimé de 200 à 300 milliards de couronnes (7 à 10,7 milliards d’euros). 

Intérêt français pour le nucléaire tchèque

L’énergie nucléaire est l’un des domaines clés de l’industrie tchèque. Son développement suscite un grand intérêt de la part des entreprises et des fonctionnaires français. Et dans ce petit jeu, la chambre de commerce franco-tchèque apparait comme une plateforme stratégique pour l’échange d’informations entre professionnels des deux pays et pour leur business. 

Une mission commerciale pour les entreprises françaises du secteur nucléaire a été organisée l’an dernier. En quatre jours, les représentants de Derichebourg (26 000 employés répartis dans 12 pays ; domiciliée à la CCFT), Prezioso Technicolor (3100 employés) et Dewdrops ont pu rencontrer à la fois la personne chargée par le gouvernement tchèque de l’extension des centrales nucléaires, le directeur de la Centrale de Dukovany, ainsi que le président d’ATOMEX – le groupement des sociétés actives dans le secteur nucléaire.  

Les responsables de la zone PECO des CCI régionales de France se sont également rendus en République tchèque pendant la semaine du Salon international de la construction mécanique. En plus de la visite du Pavillon France sur ce salon, ils ont pu rencontrer la direction du centre de recherche nucléaire de Řež, ainsi que plusieurs chercheurs de pointe.

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter