Japon

Japon : les discussions entre PSA et Mitsubishi Motors

Les discussions entre PSA et Mitsubishi Motors « pourraient amener à terme à un partenariat stratégique » (Bernard Cousyn, PSA Peugeot Citroën Tokyo Office)

Les discussions entre PSA et Mitsubishi Motors « pourraient amener à terme à un partenariat stratégique » (Bernard Cousyn, PSA Peugeot Citroën Tokyo Office)

« Nous avons entamé des discussions pour étendre la relation entre PSA et MMC. Elles pourraient nous amener à terme à un partenariat stratégique », confirme à la CCIFJ Bernard Cousyn, Representative Director, PSA Peugeot Citroën Tokyo Office. « Nous sommes en train d’étudier la meilleure solution : allons-nous multiplier les partenariats techniques ? Prendre des participations croisées ? Il est trop tôt en tout cas pour confirmer que nous allons choisir l’une ou l’autre de ces solutions. »

« Le partenariat devrait être à la fois capitalistique et technique », juge un proche du dossier, « mais on ne peut pas encore savoir quels seront les termes de l’accord ». Pourquoi PSA et MMC se rapprocheraient-ils ? Depuis 2004, les 2 groupes travaillent ensemble. À ce jour, les partenariats portent sur des dossiers comme les 4x4 produits par Mitsubishi, les échanges de technologie électriques qui nous permettront d’innover en Europe avec l’ION de Peugeot et la C0 de Citroën, et la JV sur l’usine de Kaluga en Russie. En règle générale, ces partenariats permettent à PSA d’accéder à la technologie ; Mitsubishi de son côté a besoin de volumes.

L’annonce faite dans le quotidien économique le Nikkei a suscité un flot de spéculations. Dans la matinée, l’action de MMC a grimpé de 20% à la bourse de Tokyo. Chris Richter, analyste chez CLSA, livre son sentiment : « Si PSA souhaite prendre des parts de MMC, c’est pour prendre le contrôle de la société. Je parierais sur une prise de 50% du capital de MMC. Le constructeur japonais ne pourra pas en tirer les mêmes avantages. Cette opération serait en revanche positive pour le groupe Mitsubishi qui, partiellement libéré du fardeau MMC pourra mieux investir dans Mitsubishi Corp et Mitsubishi Heavy. »

Les alliances dans le monde automobile ont rarement été couronnées de succès. L’exemple du fiasco de l’alliance entre DaimlerChrysler et de MMC (de 2000 à 2006) illustre cette difficulté qu’éprouvent les groupes à travailler ensemble. « La relation entre PSA et MMC est saine et les différences culturelles ne sont pas un obstacle. Les équipes se connaissent depuis 2004 et ont déjà appris à travailler ensemble », souligne Bernard Cousyn. « Dans le cas présent, les discussions se font pas à pas, pallier après pallier ce qui est gage de réussite. On observe cependant depuis septembre une accélération des allers-retours entre les deux parties », confie l’observateur selon qui la taille relativement réduite des 2 parties est un atout pour l’avenir du partenariat.

Un article issu de La Lettre Mensuelle,
une publication de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon


Contact : Noriko Ninomiya – @ : [n.ninomiya@ccifj.or.jp->n.ninomiya@ccifj.or.jp]
Tél : 03-3288-9632 - Fax : 03-3288-9558
www.ccifj.or.jp - www.lalettremensuelle.fr

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter