Japon

Japon l Énergie solaire : la dépendance aux subventions

La compétition dans le secteur de l’énergie solaire au Japon s’intensifie.

Interview de Kuniko Misawa, Suntech Power Japan (ex-MSK Corp), General Manager, Marketing Division

La compétition dans le secteur de l’énergie solaire s’intensifie

En avril, le gouvernement japonais a relancé sa politique de subvention à l’installation de panneaux solaires chez les particuliers. Quel a été l’impact de cette mesure ?
Très important, d’autant plus que les collectivités locales ont appuyé l’effort gouvernemental en proposant leurs propres subventions. Nous avons donc observé une hausse des équipements en panneaux solaires pour les particuliers. Aujourd’hui, le prix de revient de l’électricité photovoltaïque pour les particuliers n’est pas compétitif sans subventions, et tous les particuliers n’ont pas encore la capacité de s’équiper. Dans le futur, l’industrie photovoltaïque aura suffisamment réduit ses coûts de production pour que l’électricité photovoltaïque soit compétitive sans subventions.

Combien de temps faut-il pour rentabiliser une installation ?
20 ans sans subvention, 15 ans, en moyenne. Et moins encore quand les tarifs de rachat de l’électricité sont fixés à l’avantage du particulier. À partir de novembre, ils ont pu commencer à vendre à l’opérateur électrique local l’électricité produite à 48 yens par Kilowatt heure contre 24 yens auparavant. Cette mesure aussi devrait favoriser l’extension du réseau solaire au Japon.

Pourquoi le gouvernement avait-il interrompu ses aides ?
Les subventions pour les panneaux photovoltaïques ont été distribuées à partir de 1994 et le gouvernement les a suspendues en 2005 car il estimait que la distribution avait suffisamment évolué. Le Japon était leader mondial, mais il a été doublé par l’Allemagne en 2005 puis l’Espagne en 2007. Les grands acteurs comme Sharp, Sanyo, Kyocera ou Mitsubishi Electric se sont développés à l’étranger plutôt que sur le marché étrangers mais la compétition internationale s’est avérée plus sévère que prévue. En effet, les entreprises allemandes, américaines ou chinoises ont depuis connu un essor important.

Quelles sont les spécificités du marché japonais ?
Le marché des particuliers y représente environ 85% des volumes. Cela implique un effort important en termes d’installation, mais aussi la mise en place du système électrique complet pour le domicile du client. Dans les autres pays, l’électricité photovoltaïque est principalement produite sur des sites dédiés à l’énergie solaire. En termes de recherche et développement, cela impacte notre activité. Par exemple, notre centre de recherche de Nagano est exclusivement dédié à la façon dont nous pouvons monter des panneaux standardisés sur tous les types de toitures.

Quels sont les choix technologiques opérés par les acteurs du secteur ?
Il y a une multitude d’options, mais 2 types de technologies pour les modules prévalent : le monocristalline, plus cher et plus efficace, qui permet d’installer des panneaux plus petits ; le polycristalline est compétitif en termes de rapport qualité/prix. Pour les plus grands panneaux, de nombreux acteurs se tourne également vers la technologie "Thin films" qui est moins cher. La plupart de nos concurrents disposent d’importantes capacités de production en polycristalline, ce qui les empêche d’atteindre la masse critique pour être rentables en monocristalline. Suntech a dès sa création misé sur cette dernière technologie. C’était un pari risqué, mais qui nous permet aujourd’hui de garder des prix compétitifs avec une technologie plus avancée.

Un article issu de [La Lettre Mensuelle->http://www.lalettremensuelle.fr/],
une publication de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon

CCIFJ
Contact : Noriko Ninomiya
@ : [n.ninomiya@ccifj.or.jp->n.ninomiya@ccifj.or.jp]
tel : 81 (0)3-3288-9642

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter