Suisse

Comment réussir la reprise d’une entreprise en 2010

Le Groupe Actoria est le spécialiste européen des cessions
et transmissions de PME avec son siège en Suisse et 6
bureaux implantés en Europe.

Le Groupe Actoria est le spécialiste européen des cessions et transmissions de PME avec son siège en Suisse et 6 bureaux implantés en Europe.

Nombre de repreneurs se demandent s’il est temps de réactiver leur projet de reprise pour le concrétiser en 2010. Depuis plus d’un an, repreneurs ou investisseurs ont mis leur projet en stand-by, considérant que le niveau de risque se révélait trop élevé pour envisager sereinement une reprise ou un investissement.

Peut-on considérer aujourd’hui que le niveau de risque redescend à un niveau acceptable pour réussir une telle opération en 2010 ?

Peut-on se fier à la reprise boursière touchant les actions cotées pour considérer que les PME non cotées vont bénéficier d’une remontée de leur valeur ?

Selon nous, l’année 2010 marquera le retour des opérations de reprise touchant les entreprises de 5 à 100 salariés, les risques inhérents aux opérations de reprise redescendant à un niveau acceptable et la valeur des PME remontant progressivement. Plus encore, banques et investisseurs privilégient les opérations de taille plus modeste qu’avant la crise. Ainsi en 2009, plus de 80% des opérations concernent des entreprises d’une valeur inférieure à chf 150 Millions.

Cependant, nous pouvons constater que la donne a changé avec une évolution des modalités de reprise par rapport à la période « avant-crise » :

• Des repreneurs plus professionnels: beaucoup de reprises d’entreprises aboutissent à un échec par manque de préparation. Alors que l’on pourrait penser que le premier frein à la reprise d’une entreprise est le manque de capitaux personnels, c’est en réalité l’opacité sur la démarche et le manque de savoir faire qui constituent les principaux facteurs d’échec. Si le marché de la formation à la reprise est florissant en France ou en Allemagne, force est de constater que les repreneurs suisses sont insuffisamment formés et préparés non seulement aux difficultés de l’opération de reprise mais aussi à leurs nouvelles fonctions de manager de PME. Il serait temps que les Chambres de commerce et Centres Patronaux en Suisse prennent conscience de l’enjeu de la formation des repreneurs.

• Des repreneurs bien accompagnés: cédants, banquiers, partenaires financiers et intermédiaires sont unanimes à constater que le taux de réussite des opérations de reprise augmente très fortement lorsque le repreneur est accompagné par un professionnel de la levée de fonds (conseil financier ou expert-comptable qui a de l’expérience dans la matière) ainsi qu’un Avocat spécialisé (attention à ne pas prendre un généraliste !). [...]

Lire l'article complet : <doc453|center>

Un article issu de [Aspects->http://www.cfsci.ch/fr/publications/magazine.php] - Décembre 2009, une publication de la Chambre France-Suisse pour le Commerce et l’Industrie.

Chambre France-Suisse pour le Commerce et l'Industrie
Tél : (+41 22) 849 05 70 - Fax : (+41 22) 735 01 33
@ : [info@cfsci.ch->info@cfsci.ch] - Site : www.cfsci.ch

Fermer

Salons, rencontres, conférences...

Ne manquez pas les prochains événements en France ou à l'étranger ! En savoir plus