EspagneBarcelone

Philippe SAMAN : "C’est la fin de la récession en Catalogne"

Philippe SAMAN, Directeur Général de la CCIFE Barcelone, a été interviewé par lepetitjournal.com à propos de situation économique et politique de la Catalogne.

Entretien réalisé par Léa JOURDAN et Vincent GARNIER, le mercredi 26 mars 2014 www.lepetitjournal.com

Quel bilan de l'année 2013 peut-on tirer pour la Chambre de Commerce française de Barcelone ?

Notre bilan 2013 est plutôt réconfortant. Nous avons maintenu un bon niveau d’activité : plus de 2.900 personnes ont participé à la trentaine d’événements que nous avons organisés pour les 450 entreprises membres de notre Club. Parallèlement, nous avons accompagné 129 entreprises dans leur prospection des marchés français et espagnols par des prestations individualisées.
Autre indicateur positif : l’activité de conseil en recrutement qui est reparti à la hausse. Nous avons profité de cette tendance pour améliorer notre offre de services et nouer des partenariats qui nous permettront d’avancer plus vite et plus qualitativement dans nos réponses aux clients qui souhaitent recruter par notre intermédiaire.

Vos grandes dates de l'année écoulée ?

Je peux citer l’organisation de deux éditions du Forum "Destino Francia" en juillet à Barcelone, puis à Gérone en octobre, en collaboration avec la Généralité de Catalogne, les patronales Pimec et Foment, les CCI locales et certaines régions françaises. Le marché français reste important pour les entreprises catalanes et les 250 participants que nous avons réunis autour de cette thématique prouvent qu’il faut continuer dans cette voie. C’est un axe stratégique pour nous que d’apporter aux entreprises espagnoles les services qui leur permettront d’aborder le marché français avec succès.
Enfin, je dois également mentionner la remise du Prix Pyrénées de notre Chambre -qui arrive à sa quatorzième édition- et qui est un de nos rendez-vous annuels incontournables, de par l´implication et la participation du monde économique catalan, de la société civile barcelonaise et de sa projection médiatique.

La création de la liaison Paris-Barcelone par TGV a été un des évènements marquants de l'année 2013. Quel est votre point de vue à cet égard ?

Barcelone est, en effet, reliée depuis la mi-décembre par une ligne à grande vitesse avec Paris, mais aussi Toulouse, Lyon, Montpellier et Marseille. C’est forcément un motif de grande satisfaction. L’événement était attendu depuis longtemps car la connexion TGV repositionne Barcelone à proximité de grandes villes françaises. On pourra faire un premier bilan avant l´été, après plusieurs mois de fonctionnement.

Economiquement parlant, où en est la Catalogne ? Sort-elle de la crise ?

Dans le contexte économique actuel, tout fluctue très vite. En un mot : il faut rester prudent sur les annonces. Objectivement, je pense que l´on a touché le fond. C’est la fin de la récession en Catalogne. Les indicateurs positifs sont liés à l’exportation, à l’implantation et au tourisme. Deux exemples pour étayer la sortie de la crise : les exportations ont augmenté de 30% depuis 2010 et la Catalogne assure désormais 25% du total espagnol ; en 2013, le commerce à Barcelone a enregistré une hausse supérieure à 3% alors qu’il a baissé de presque 4% à Madrid. Pour le reste, c’est-à-dire essentiellement le chômage, il est évident que la croissance est loin d’être suffisante pour créer de l’emploi d´une manière significative. L´inversement de la dynamique en Catalogne est très important car cette région est l´un des moteurs économiques de l´ensemble de l´Espagne.

Environ 650 entreprises à capital français sont installées en Catalogne. La région est-elle toujours aussi attractive ?

Oui, sans hésitation. La Catalogne est toujours une région attractive, et le flux des investissements témoigne d’un regain de confiance. Madrid vient de publier les chiffres pour l´année 2013. L’investissement productif a augmenté de 31,5% dans la région l’année dernière et a atteint 3,511 milliards d’euros, ce qui représente 22% du total espagnol. Autre axe dynamique : les services. Les entreprises internationales sont de plus en plus nombreuses à choisir Barcelone pour implanter leur service clients. La ville présente une qualité de vie exceptionnelle et la proximité de centres de recherche, d’universités et d’écoles de commerce ne laisse pas indifférents les investisseurs. L´arrivée de 15 millions de touristes par an est aussi un vrai potentiel pour la Catalogne.
La CCI de Paris-Ile de France a publié, fin février, un rapport sur l´économie parisienne. Dans sa conclusion, il est dit textuellement, "il apparaît cependant que le dynamisme économique parisien est en retrait, comparé à celui de certaines autres métropoles concurrentes comme Barcelone ou Londres et plus encore aux villes asiatiques". C´est assez significatif.

Les entrepreneurs français présents en Catalogne vous ont-ils fait part de leur inquiétude concernant le processus d’indépendance ?

Le processus d’indépendance est un sujet de politique interne de ce côté-ci des Pyrénées. Le débat concerne avant toute chose les gouvernements espagnol et catalan. Nous n´avons pas -à la date d´aujourd'hui- noté de changement stratégique d´entreprises françaises dans la région pour ce motif.

On peut avoir votre opinion sur ce sujet ?

A titre personnel, ce qui me paraît évident c´est que l´actuel modèle territorial espagnol doit évoluer. Le "café para todos" n´a plus de raison d´être. Du reste, pratiquement tous les avis convergent à ce sujet.
Il faut donc souhaiter que toutes les parties concernées, les politiques, la société civile et les pouvoirs économiques puissent reprendre un vrai dialogue pour aboutir à une situation pérenne. C´est ce que demandent les entrepreneurs qui ont besoin d´un environnement plus flexible, laissant de la place pour des décisions de proximité et adaptées à leurs besoins.

Comment se présente l´année 2014 et quelles sont vos ambitions ?

Comme nous le faisons depuis de nombreuses années, nous essayerons de nous adapter à la demande des entreprises avec chaque fois plus de partenariats avec des entités et des administrations françaises, catalanes et espagnoles. C´est ce que nous venons de faire -par exemple- pour promouvoir la formation en alternance (FP Dual) auprès de nos entreprises en liaison avec l´Ambassade de France en Espagne et la Généralité de Catalogne. Par ailleurs, nous poursuivons deux objectifs essentiels, d’une part développer notre Club d’affaires et augmenter le nombre de nos membres -le début de l´année est en ce sens très porteur- et d’autre part, apporter des services à valeur ajoutée aux entreprises qui nous sollicitent sur les marchés français et espagnol.
 Nos événements Club seront par conséquent nombreux et diversifiés. Nous proposerons une vingtaine de rencontres de networking (déjeuners, visites d’entreprises after-works, BtoB), des séminaires (finances, management, juridique), des formations et des évaluations pour la langue française.
Pour les entreprises souhaitant bénéficier de notre appui commercial pour se développer en France et en Espagne, les rendez-vous marquants tourneront autour de rencontres professionnelles BtoB dans le secteur agro-alimentaire, des produits bio, de l’e-commerce ou encore, de façon transversale, de l’implantation et de la recherche d’agents commerciaux. Comme vous le voyez, un programme qui met l'entreprise au cœur de notre activité quotidienne.

 

CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE FRANCAISE DE BARCELONE

Tel : (+34) 93 270 24 50 Site
Web : www.camarafrancesa.es
Email : info(at)camarafrancesa.es