Les Chiffres du commerce extérieur français pour 2011

Après la vive reprise de 2010, les échanges ralentissent en 2011. Ils restent néanmoins dynamiques, de sorte qu'ils dépassent leur niveau d'avant crise.

Après la vive reprise de 2010, les échanges ralentissent en 2011. Ils restent néanmoins dynamiques, desorte qu'ils dépassent leur niveau d'avant crise.

Les exportations bénéficient de la bonne tenue desventes agroalimentaires et de celles liées à l'industrie du luxe. La vive progression des importationss'explique notamment par le renchérissement du cours des matières premières, qui contribue à un netalourdissement de la facture énergétique. La détérioration du déficit manufacturier se poursuit et ledéficit commercial se creuse à -69,6 milliards, après -51,5 milliards en 2010.

Des échanges dynamiques, bien qu'en ralentissement<br<en 2011,="" exportations="" (+8,6="" %,="" après="" +14,0="" %)="" sont="" tirées="" parl?agroalimentaire,="" avec="" en="" tête="" céréales="" boissons.="" d?unemanière="" générale,="" produits="" l?industrie="" luxe(notamment="" sacs="" main,="" parfums="" cosmétiques)="" affichentégalement="" fort="" dynamisme.="" la="" croissance="" soutenue="" desexportations="" de="" biens="" intermédiaires="" (chimie,="" métallurgie)="" traduitsurtout="" des="" effets="" prix="" liés="" à="" hausse="" cours="" du="" pétrole="" desmatières="" premières="" industrielles.="" en="" revanche,="" livraisonsaéronautiques="" et="" automobiles,="" qui="" avaient="" emmené="" la="" reprise="" en2010,="" ralentissent,="" tandis="" que="" les="" ventes="" pharmaceutiquesenregistrent="" un="" repli="" inédit.<="" p=""></br&lt;en&gt;

Les importations continuent de progresser à un rythme rapide(+11,7 %, après +14,1 %), poussées par la hausse desapprovisionnements énergétiques. Hors énergie, la croissance seramène à +7,6 % (après +12,7 % en 2010). La hausse des achatsautomobiles perdure, après la forte progression de 2010, liée audispositif de primes à la casse. De leur côté, les acquisitionsaéronautiques reprennent, notamment auprès des Etats-Unis et del'Allemagne. La croissance des importations d'équipementsmécaniques s'affermit, en lien avec le dynamisme desinvestissements en France. A l'opposé, les achats informatiques etélectroniques, concourant habituellement au creusement du déficitmanufacturier, marquent le pas.

<strong>Essoufflement des échanges, tant avec l'UE qu'avec les pays tiers
En 2011, les exportations ralentissent, tant vers l'UE (+7,5 %,après +11,5 %), que vers les pays tiers (+8,8 %, après +18,6 %).Outre Rhin, leur croissance reste néanmoins relativement vive, dufait d'une demande intérieure dynamique. S'agissant des pays tiers,les exportations sont très soutenues vers l'Europe hors UE(Suisse, Russie). Elles décélèrent de moitié vers l'Asie, tout enconservant un rythme soutenu (+14,3 %), grâce notamment auxventes aéronautiques et de vins vers la Chine. Les exportationsfreinent aussi vers les Etats-Unis, en lien notamment avecl'appréciation de l'euro. C'est également le cas vers l'Afrique, dufait des événements politiques et sociaux du début d'année. Enfin,les exportations se replient vers le Proche et Moyen-Orient.

Les achats restent vigoureux, tant depuis l'UE (+9,1 %, après+11,8 %) que depuis les pays tiers (+13,5 %, après +17,5 %). Leurprogression est marquée depuis l'Allemagne, particulièrement pourles véhicules automobiles et la chimie. S'agissant des pays tiers, lesimportations accélèrent depuis les pays pétroliers d'Europe horsUE et du Proche et Moyen-Orient, en lien avec le bond du prixdu pétrole. En revanche, elles ralentissent en provenanced'Afrique, suite à l'arrêt des approvisionnements énergétiquesdepuis la Libye. Les achats restent par ailleurs très dynamiquesdepuis les Etats-Unis, soutenus par les acquisitions de boeings,alors qu'ils décélèrent nettement depuis l'Asie.

Télécharger le document complet : <doc1244|center>

Source : http://lekiosque.finances.gouv.fr

Fermer

Vous avez un projet d'implantation?

Recevez toutes les actus pays, éco-business, marchés porteurs ! En savoir plus