République tchèque

L'économie tchèque redémarre dans le sillon de l'industrie allemande

L'imbrication de l'économie tchèque dans l'économie allemande a atteint un tel degré que le pays, s'il était un dix-septième « Land », figurerait en quatrième ou cinquième position des lands en fonction de son potentiel exportateur.

Article de Fabrice Martin-Plichta

Quand l'Allemagne éternue, toute l'Europe s'enrhume, avait-on l'habitude de dire pendant ces dernières soixante années dans les cercles économiques. Après la crise de 2009-2010, nous pourrions ajouter que la République tchèque est alors menacée par la pneumonie.

Par contre, lorsque l'Allemagne sort de convalescence et se remet à galoper, le premier pays à courir derrière est aussi la République tchèque. L'imbrication de l'économie tchèque dans l'économie allemande a atteint en vingt ans un tel degré que le pays, s'il était un dix-septième « land », figurerait en quatrième ou cinquième position des lands en fonction de son potentiel exportateur. Si la République tchèque n'est, en volume, que le treizième partenaire économique de l'Allemagne, elle est le troisième qui dégage le plus d'excédents derrière la Chine et la Russie. Le commerce bilatéral, assuré dans une grande mesure par les filiales tchèques de groupes allemands, est supérieur au budget de l'État tchèque.

Aussi, la forte reprise enregistrée en 2010 en Allemagne a-t-elle provoqué un redémarrage de l'industrie tchèque, en particulier dans le secteur automobile et des machines-outils. Le constructeur automobile Škoda Auto a massivement embauché, même si essentiellement des intérimaires, tout comme la plupart des fournisseurs de l'entreprise de Mladá Boleslav et des autres marques automobiles allemandes, françaises et asiatiques qui s'approvisionnent en République tchèque.

Cette embellie dans l'industrie manufacturière a permis de renforcer encore l'emploi industriel qui occupe plus de 40% de la population active, alors qu'il reculait dans les services et le bâtiment sinistré. La bonne santé de l'économie allemande et surtout de ses exportations constitue un gage que l'économie tchèque pourra croître en 2011 malgré la sérieuse contraction de la demande intérieure en raison des profondes coupes budgétaires. Une part de plus importante des produits allemands exportés à travers le monde contient des éléments réalisés en République tchèque.

 

Crédit Photo : Skoda Auto

 

<img1024|left> Article issu de "Contact" n°59, Mars 2011, une publication de la Chambre de commerce franco-tchèque

 

Chambre de commerce franco-tchèque
Tel +420 224 833 090 - Fax +420 224 833 093
@ : [info@ccft-fcok.cz->info@ccft-fcok.cz] - Site : www.ccft-fcok.cz

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter