Turquie

Laurent Fabius : France et Turquie, de nouveaux horizons pour une relation séculaire

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères a signé une tribune dans le dernier numéro (Hiver) du périodique trimestriel « Turkish Policy Quarterly ».

Le Président de la République a réaffirmé la volonté de la France d’établir avec la Turquie une « relation stable et confiante ». Celle-ci doit refléter l’amitié plusieurs fois séculaire entre nos pays, la densité de nos liens économiques ainsi que la convergence de nos analyses sur de nombreux enjeux actuels, notamment la crise syrienne. Afin de préparer au mieux une visite du Président de la République, je souhaite promouvoir sans tarder une relance de nos relations bilatérales.

Une relation franco-turque riche, ancrée dans l’histoire

De part et d’autre de la Mare nostrum, la France et la Turquie peuvent s’enorgueillir d’une relation diplomatique pluriséculaire - illustrée par l’alliance entre François Ier et Soliman le magnifique en 1536. La circulation des savoirs entre nos deux pays s’est depuis développée dans les domaines les plus divers. On sait l’influence exercée par la France et notamment la pensée des Lumières et les idées de la Révolution française sur les réformateurs de l’Empire ottoman, puis sur la jeune République de Turquie. Réciproquement, la Turquie a toujours été un objet de fascination en France, comme l’a rappelé le succès de la Saison de la Turquie dont notre pays garde encore le souvenir. Aujourd’hui, dans un monde musulman en plein bouleversement, nous voyons le « modèle turc » susciter un intérêt renouvelé.

Un fondement économique solide

L’importance de nos relations économiques et commerciales reste souvent mal connue. La Chambre de commerce française en Turquie - la plus ancienne au monde - vient de fêter son 127ème anniversaire. Qui sait aujourd’hui que la Turquie est notre 12ème client dans le monde et notre 5ème débouché hors UE et Suisse, bien avant des pays émergents comme le Brésil ou l‘Inde ?

Nos échanges commerciaux se sont considérablement développés ces dernières années. Nos ventes à la Turquie ont été multipliées par 2,5 depuis 10 ans. La France est le 7ème fournisseur de la Turquie et l’un de ses principaux investisseurs.

Près de 400 entreprises françaises – dont beaucoup sont des fleurons de notre industrie - sont installées en Turquie employant environ 100.000 personnes. Récemment, Aéroports de Paris est devenu le premier actionnaire de TAV. La présence française dans les secteurs de haute technologie est importante : Renault va produire à Bursa sa première berline familiale électrique, Alstom dispose à Gebze de l’une des usines de transformateurs électriques les plus modernes au monde, et est très actif dans le transport comme dans le secteur des fermes éoliennes. Turkish Airlines est devenu l’un des principaux clients d’Airbus, notamment pour les A318-320 et A330-340. Turkish Aerospace Industrie est partenaire d’Airbus pour le développement des ailerons de l’A350 et participe au consortium Airbus Military dans l’A400M avec 5,8% des parts. Parmi d’autres sociétés importantes, Thalès et GDF Suez sont bien implantés en Turquie. Schneider Electric, Air Liquide, Safran ou Dassault system proposent leurs solutions à leurs clients turcs. Des sociétés françaises comme BNP ou AXA et Groupama participent également à l’expansion du secteur bancaire et des assurances en Turquie. Dans la grande distribution, Carrefour, Leroy-Merlin ou Décathlon font de manière croissante partie du paysage turc… Et la liste est encore longue.

Une coopération culturelle vivante et exemplaire

La France dispose en Turquie d’un dispositif impressionnant comprenant 10 établissements francophones d'excellence. Le lycée Galatasaray fondé en 1868 à Istanbul, héritier des écoles impériales, ainsi que l'université du même nom, créée en 1992, en sont les fleurons. Nos instituts culturels à Ankara, Istanbul et Izmir ainsi que l’Alliance française d’Adana contribuent également à la vitalité de nos échanges culturels. Le programme ERASMUS favorise une mobilité croissante entre étudiants français et turcs. Celle-ci est également encouragée par des programmes de bourse.

Dans le domaine scientifique, nous menons chaque année conjointement des projets d’excellence grâce au programme "Bosphore". Le célèbre «Institut français de recherche anatolienne », présent à Istanbul depuis près d’un siècle, accueille des chercheurs en sciences humaines et sociales, spécialistes de la civilisation turque.

Source : http://www.turkishpolicy.com

Pour consulter l'article en entier


Contact en Turquie
Chambre de Commerce Française en Turquie
Raphaël ESPOSITO
Tel : +90 212 249 29 55 - Fax : +90 212 252 51 75
@ : raphael.esposito@ccift.com
www.ccift.com

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter
Fermer

Salons, rencontres, conférences...

Ne manquez pas les prochains événements en France ou à l'étranger ! En savoir plus