République tchèque

La République tchèque ne cesse d’attirer les investisseurs

La République tchèque reste toujours très attractive pour les investisseurs étrangers qui apprécient ses principaux atouts : des fournisseurs pro-actifs avec des produits de haute qualité, une bonne position géographique ainsi qu’un haut niveau professionnel de la population parlant au moins une langue étrangère.

La République tchèque reste toujours très attractive pour les investisseurs étrangers qui apprécient ses principaux atouts : des fournisseurs pro-actifs avec des produits de haute qualité, une bonne position géographique ainsi qu’un haut niveau professionnel de la population parlant au moins une langue étrangère.

République tchèque en 2011
La République tchèque reste dans la première vingtaine des destinations européennes préférées des investisseurs. Son plus grand avantage étant surtout un nombre important d’employés qualifiés et dotés de fortes compétences linguistiques, la République tchèque a occupé, en 2011, la 12ème place en ce qui concerne le nombre d’emplois créés et la 16e place quant au nombre de projets d’investissement effectués, les investisseurs les plus importants étant les sociétés allemandes, américaines et britanniques. Le nombre de projets s’est élevé à 233, un nombre le plus grand depuis 1993 et double par rapport à 2010. Le secteur qui, malgré une croissance des projets d’investissement très modeste, a créé le plus d’emplois est l’industrie automobile.

La priorité pour la République tchèque est le renforcement de la compétitivité de l’industrie locale qui représente 36% du PIB dont 23% de l’industrie manufacturière influencée par les investissements directs étrangers. Pour cette raison, le gouvernement tchèque a adopté en 2011 une stratégie pour l’amélioration de la compétitivité basée sur trois axes principaux, dont la qualité des infrastructures, le fonctionnement des institutions publiques et l’innovation.

République tchèque en 2012
En 2012, la République tchèque a gravi l’échelle de l’attractivité des pays européens en se positionnant dans la première quinzaine. Les investisseurs les plus importants étaient les sociétés allemandes, autrichiennes et japonaises ; la plus grande partie de l’investissement se concentrait toujours dans l’industrie automobile avec 60% des nouveaux emplois créés, d’autres secteurs dans lesquels le nombre d’investissement a augmenté étant la machinerie lourde et la logistique ; le volume d’investissement dans le secteur des TIC a augmenté de 150%. Au total, les investissements en République tchèque en 2012 ont représenté 1,04 milliard d’euros et 12 000 nouveaux emplois.

France
La présence économique de la France en République tchèque est représentée par environ 500 filiales d’entreprises françaises dont les activités se concentrent sur l’industrie : l’environnement, l’industrie automobile, la mécanique (70%), ensuite sur le commerce et la distribution (20%) et sur les services financiers et non financiers (10%).
En 2011, la France était le 8e investisseur en République tchèque et son position reste inchangée même en 2012. En 2012, la France a réalisé 198 projets d’un volume d’investissement de 302,8 millions d’euros. En ce qui concerne le stock d’IDE, il est partagé entre plusieurs secteurs, dont surtout l’industrie manufacturière avec 23% (l’industrie automobile), l’inter-médiation financière (19%), l’immobilier (16%) et les services qui connaissent une croissance de 54 %.


Contact
Michal Macko
Responsable commercial
Chambre de commerce franco-tchèque
Tel +420 224 833 090
macko(@)ccft-fcok.cz
www.ccft-fcok.cz

 

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter