Japon

Japon - la mission de la CCIFJ dans un contexte de crise

Bernard Delmas, le Président de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon revient sur le rôle de la Chambre en cette période de crise au Japon. Face à cette crise majeure, la mission de la CCIFJ est plus que jamais de comprendre et intensifier ses relations avec le monde des affaires japonais.

Bernard Delmas, le Président de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon revient sur le rôle de la Chambre en cette période de crise au Japon.

Face à cette crise majeure, la mission de la CCIFJ est plus que jamais de comprendre et intensifier ses relations avec le monde des affaires japonais.

 

À l’heure où nous commençons à sortir de la phase critique de cette crise et pouvons maintenant constater le redémarrage des activités, il est encore trop tôt pour tirer un bilan et les leçons de cette tragédie qui aura des conséquences importantes non seulement pour le Japon et nos amis japonais, mais aussi pour l’économie mondiale et nos entreprises.

Néanmoins, à l’occasion de cet édito, je souhaite partager avec vous les principes d’actions de la CCIFJ que j’ai rappelés lors de notre Assemblée Générale du 18 février et qui me paraissent plus que jamais d’actualité aujourd’hui.

Éditorial de Bernard Delmas, Président de la CCIFJ

Travailler au Japon, avec les Japonais : une évidence Comment développer ses affaires à l’étranger sans s’immiscer dans l’environnement économique local ? La réponse est évidente : dans l’immense majorité des cas, ce n’est pas possible ! Au Japon, comme ailleurs. La CCIFJ est un des acteurs les plus à mêmes de favoriser ce rapprochement, et c’est à mon sens une de ses plus grandes forces, un facteur essentiel de son succès auprès de la communauté d’affaires française de l’Archipel. J’ai demandé à l’équipe de la Chambre, au nom du conseil d’administration, d’accentuer cet aspect de l’activité de notre CCI.

Un programme pour aider les membres à avancer dans ce sens Cela passera par un renforcement de notre action hors du Kantô, notamment dans le Kansai dont la puissance économique n’est plus à prouver ! Autre axe d’action : l’intensification de nos rapports avec le tissu économique et institutionnel tokyoïte. L’intervention à notre assemblé générale de Masaru Moriya, conseiller au ministère japonais de l’Environnement, va dans ce sens. Nous travaillerons aussi à la mise en place d’opérations avec des organismes japonais et à développer des interactions avec la communauté d’affaires européenne dans son ensemble. Nous partageons les problématiques, autant échanger sur les solutions ! La Chambre a les moyens de mettre en œuvre ce programme : avec 90 événements par an fréquentés par plus de 50% de professionnels japonais, la CCIFJ permet d’ores et déjà à ses membres de se consulter mutuellement sur des questions qu’ils se posent sur le marché japonais. Nous constatons d’ailleurs que certains d’entre eux poursuivent les conversations engagées lors de nos manifestations en se réunissant en petits groupes dans le bureau des uns ou des autres... Nous en sommes bien évidemment ravis.

Maintenir nos efforts dans cette période de crise… Un mot sur le Japon. L’économie japonaise va certainement rechuter au 2ème et 3ème trimestre, mais devrait redémarrer grâce au plan de reconstruction au 4ème trimestre et trouver un bon niveau de croissance en 2012. Nos entreprises doivent donc dès aujourd’hui maintenir leurs efforts pour toujours mieux comprendre le marché japonais et anticiper la reprise économique. Plus particulièrement, nous devons tous nous demander comment contribuer à la reconstruction des zones sinistrées du Tohoku.

... et enfin tourner la page ! Toujours à propos du Japon : de nombreux décideurs en France en sont restés aux images et préjugés qui avaient cours il y a encore 20 ou 30 ans. Ce pays qui faisait si peur dans les années 80, puis qui ne réussissait pas à se sortir de sa décennie dite perdue : il est temps de tourner la page. Tourner la page et suivre l’exemple de tous ces jeunes qui viennent au Japon sans a priori négatif, tentent leur chance, parfois échouent, parfois réussissent - nous suivons avec intérêt le parcours de ces jeunes entrepreneurs qui tentent leur chance dans l’Archipel. Quand ils rentreront en France, je leur demande de faire savoir à leurs proches (et à de nombreuses autres personnes) combien leur expérience dans l’Archipel aura été riche en enseignements, forte humainement. C’est cette approche décomplexée et hardie qui doit inspirer les décideurs français qui restent encore trop souvent imprégnés des images du Japon des années 80-90.

Je tiens au nom de la CCIFJ à transmettre nos pensées à toutes les victimes du séisme et du tsunami, tous les sauveteurs auprès des survivants, tous ceux qui ont perdu leur habitation et tous ceux qui luttent au péril de leur vie pour maîtriser la situation à Fukushima. Mon plus vif souhait est que l’action de la CCIFJ et de ses membres contribue à ces efforts et au redémarrage de l’activité économique au Japon.

Contact : Chambre de commerce et d’industrie française du Japon
Gilles de Lesdain, Presse et Publications
Tél : 03-3288-9632 - Fax : 03-3288-9558
@ : [g.delesdain@ccifj.or.jp->g.delesdain@ccifj.or.jp] - Site : www.ccifj.or.jp

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter