Turquie

France - Turquie : une nouvelle page ?

Avec l'arrivée à la tête de l'Etat français d'un nouveau Président de la République, quelles sont les perspectives des relations franco-turques ?

On le sait, dans le contexte d’une crise économique et financière européenne et mondiale sans précédent, et alors même que de nouveaux foyers de crise politique menacent d’embraser le Proche- et le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord en impliquant les grandes puissances, le paysage politique français s’est trouvé bouleversé en profondeur en l’espace de quelques semaines…
La France s’est donné un nouveau Président de le République dont l’autorité repose aujourd’hui sur une forte majorité, à l’Assemblée Nationale, au Sénat comme dans toutes les instances municipales, départementales et régionales du pays.

Dans leur ensemble, les médias Turcs ont aussitôt salué ce changement avec un très grand enthousiasme, estimant qu’ainsi la Turquie et la France vont maintenant pouvoir tourner la page très sombre des cinq dernières années,  marquées par de fortes tensions politiques et qui avaient amené la Turquie en décembre 2011 à annoncer un gel des relations diplomatiques bilatérales, assorti de diverses sanctions contre la France. Bien que les membres du nouveau gouvernement de la France ne se soient pas véritablement encore exprimés à ce jour sur les questions porteuses de dissensions dans le passé, ces médias attendent à présent un infléchissement des positions françaises sur l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne comme sur la question arménienne.

Lors de sa première rencontre officielle avec le Président Hollande au sommet de Rio, qui se serait déroulée dans une ambiance cordiale, le Premier Ministre Recep Tayyip Erdoğan a invité celui-ci a effectuer une visite officielle en Turquie. Dans le même temps, les autorités turques ont alors annoncé une levée des sanctions contre la France et la visite à Paris du Ministre Turc des Affaires Etrangères a été programmée pour le 5 Juillet prochain.

Notre Chambre ne peut évidemment que se féliciter de ces signes avant-coureurs d’une normalisation des relations politiques entre nos deux pays, qui seraient certainement bénéfiques pour chacun d’entre eux comme elles le seraient pour tous les membres de la Communauté d’Affaires franco-turque.
Mais nous ne saurions oublier les dommages et le préjudice occasionnés à celle-ci dans le passé du fait de turbulences et de tensions survenues entre les responsables politiques français et turcs, catalysées trop souvent en France par des questions de politique intérieure.

La méconnaissance des réalités de la Turquie contemporaine par une part importante de la population française a joué ici un rôle non négligeable. Mais cette ignorance ne se constate pas uniquement en France.
Or, il semble bien établi aujourd’hui que l’élargissement de l’Union Européenne ne pourra se faire dans l’avenir qu’avec le soutien et le vote des citoyens de ses états membres.

Même si la candidature de la Turquie est actuellement soutenue par un nombre substantiel de ceux-ci, un important travail reste encore à faire dans certains pays, dont la France, afin de familiariser leurs citoyens, leurs entreprises, leur société civile et leurs responsables politiques avec la Turquie d’aujourd’hui. Une Turquie devenue une puissance régionale majeure. Moderne, démocratique, laïque, en évolution constante, forte de ses performances et de son potentiel de développement économique comme du travail qu’elle entreprend progressivement depuis dix ans pour aligner son cadre législatif, politique et social sur celui de l’Union Européenne. Une jeune Turquie qui doit apporter sa contribution et sa complémentarité à une Union Européenne aux populations vieillissantes et aux industries en quête de compétitivité.

Il faut souhaiter que les autorités turques, tout comme les organisations patronales, les institutions consulaires et les fédérations professionnelles de Turquie intensifient leur action en ce sens.
A son niveau, notre Chambre s’inscrit dans ce travail de constitution d’image de la Turquie contemporaine en France. C’est dans ce but qu’elle organise chaque année une trentaine de “Journées Pays” en collaboration avec les Chambres de Commerce de toutes les régions françaises, et qu’elle participe a de nombreuses manifestations aux côtés d’autres institutions poursuivant les mêmes objectifs.

Chers Membres français et turcs, il appartient à chacun d’entre nous, chacun à son niveau et dans son environnement professionnel et personnel, de contribuer au rapprochement de nos deux pays, de leurs entreprises et de leurs citoyens, à commencer par les plus jeunes: ce sont ceux-ci qui recueilleront les fruits de notre action en ce sens …
Nous vous souhaitons à tous un bel été et, pour ceux qui en prendront, de bonnes vacances.
A nos membres de confession musulmane, nous vous présentons dès à présent nos voeux à l’occasion du Ramadan.

Zeynep NECİPOĞLU, Présidente & Yves-Marie LAOUËNAN, Vice-Président

Extrait de "les Nouvelles de la Chambre" - Juin/Juillet 2012, publication de la Chambre de Commerce Française en Turquie


Contact
Chambre de Commerce Française en Turquie
Raphaël ESPOSITO, Directeur
Tel : +90 212 249 29 55 - Fax : +90 212 252 51 75
@ : raphael.esposito(@)ccift.com  - Site Web : www.ccift.com

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter