Suède

Entretien avec Nils Lannefors, Country Manager Sweden chez Alstom

La CCI française en Suède a posé cinq questions à Nils Lannefors, Country Manager chez Alstom en Suède, qui opère dans les secteurs de l’énergie, des réseaux électriques et du transport.

 

Quelles sont les opportunités pour Alstom sur le marché suédois et quelle est le secteur qui est le plus en croissance ?

Les investissements durables dans les infrastructures, qu’il s’agisse de constructions neuves ou de moderniser l’existant, restent au rang des priorités dans l’agenda politique suédois. Chez Alstom, nous sommes confiants sur le dynamisme des investissements dans les secteurs du transport ferroviaire, des centrales de production électrique et des réseaux électriques. Nous sommes en croissance sur plusieurs segments d’activité, mais la maintenance des trains et celle des centrales électriques sont des secteurs en plein essor qui sont particulièrement intéressants.

Sur quels projets importants travaillez-vous en ce moment ?

En Suède, nous sommes actuellement le fournisseur de nouveaux trains régionaux et sommes en charge de la maintenance des trains de banlieue stockholmois de la compagnie SL. Nous sommes également le fournisseur du « Sydvästlänken » destiné à renforcer les capacités de transport d’électricité vers le sud de la Suède. Nous installons également un système de nettoyage de gaz de combustion pour la centrale de cogénération la plus moderne de Suède et modernisons les turbines à vapeur de centrales nucléaires.

Pensez-vous que le marché suédois offre des opportunités pour plus de sociétés françaises ?

La France dispose d’infrastructures bien développées et, comme la Suède, se focalise beaucoup sur des solutions durables. Les infrastructures durables représentent à ce titre un axe de développement important où les entreprises françaises pourraient exporter leurs savoir-faire.

Y a-t-il des différences culturelles à travailler dans une entreprise française ?

C’est certain ! Beaucoup d’entreprises françaises sont plus centralisées et ont une hiérarchie bien définie. Le leadership suédois est plus axé sur la délégation des responsabilités et recherche plus le consensus dans les décisions. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux modèles. La culture d’Alstom est très internationale, ce qui atténue les différences entre au sein de notre organisation.

Qu’est-ce qui vous plait le plus à travailler dans une entreprise française ?

Alstom est une entreprise globale qui a des liens étroits avec la France et nous avons d’excellentes relations de travail avec les ambassades françaises dans les cent pays où nous opérons, ce qui nous donne de bons soutiens politiques à l’export, spécialement dans les pays hors UE.


Contact Chambre de Commerce Française en Suède
Verene ISSAUTIER 
@  verene.issautier(@)ccfs.se
Site : www.ccfs.se

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter