Chine

Enquête exclusive : les goûts alimentaires chinois et les produits français

Alimentation et goûts des Chinois, place des produits français

Les habitudes alimentaires des Chinois évoluent. Jusqu'où ira cette exploration culinaire ? Quelle est l'image des produits français en Chine ? Découvrez une étude exclusive Ifop pour le magazine Connexions (numéro 62), de la CCIFC.

C’est inévitable, les goûts des Chinois ne cessent d’évoluer. Jusqu’où va leur exploration culinaire ? Quelle est l’image des produits français ?

Les Chinois connaissent un net bouleversement de leurs habitudes alimentaires

Ils affirment consommer plus de viande (41%), plus de produits laitiers (53%), plus de fruits (64%) et de produits frais du marché (56%) qu’il y a cinq ans et seulement à Shanghai, plus de plats déjà préparés (38%), phénomène à relier au rythme de vie effréné de la ville et à son occidentalisation véloce. Les produits consommés ne sont pas les seuls à traverser ce bouleversement : les pratiques de repas se « modernisent » également les consommateurs chinois affirment désormais passer moins de repas en famille (46%) pour plus de déjeuners dans des fast food (38%) ou au restaurant avec leurs collègues (52%).

Une nécessaire adaptation des marques étrangères

Les marques étrangères sont de plus en plus présentes dans les grandes surfaces mais leur adaptation aux goûts des consommateurs chinois est maintenant incontournable et très appréciée tant au niveau marketing que produit. Le résultat est évident, 65% des consommateurs chinois admettent acheter plus de marques importées qu’ils ne le faisaient il y a cinq ans. Et cette progression ne s’arrêtera pas là ; ces mêmes deux tiers prévoient une augmentation pour les cinq années à venir (Graphique 1).

Mais malgré cet engouement pour les marques internationales, les marques chinoises restent les marques préférées des consommateurs, affinité oblige ! Les marques allemandes et américaines grâce à leur visibilité et leur image rassurante, arrivent en seconde et troisième places (Graphique 2). Et les produits français alors ? Un challenge à relever pour les Français Fiers de notre gastronomie, nos compatriotes et industriels français pourront être déçus de voir que les marques françaises n’arrivent qu’à la 5ème place et ont donc un challenge à relever !

Cela-dit, le cliché du Français au béret, baguette de pain et bouteille de vin s’est bien installé en Chine. La France impose en effet son hégémonie pour ses produits phares : vins et spiritueux, pains et pâtisseries (Graphique 3). L’excellence française n’est pas reconnue au delà et les produits français restent souvent devancée par les Australiens, Néo Zélandais, Américains, Taïwanais, Japonais, en plus des produits chinois (Graphique 4).

La Nouvelle Zélande et l’Australie sont les favoris pour les produits laitiers ; ils bénéficient d’une image de pureté et de fraicheur. Il est cohérent que la Chine arrive également en peloton de tête pour les fruits, la viande et les plats préparés. Mais la viande est aussi l’expertise du Pacifique : Etats-Unis, Australie et Japon ! Mais où sont donc passés notre bon lait de Normandie, nos melons de Cavaillon, nos charolais et nos plats Fleury Michon ? Les consommateurs chinois recherchent sécurité, affinité et réputation de la marque ; l’origine est un contributeur important de la réputation d’une marque.

A l’instar de l’industrie du luxe et de la beauté qui ont réussi à ancrer des valeurs Made in France, il reste de belles opportunités à saisir pour exporter notre savoir faire et savoir vivre alimentaire.

 

 

Stéphane Courqueux, Managing Director, IFOP Asia

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter