EspagneBarcelone

Barcelone, un écosystème économique favorable aux startups

Découvrez le potentiel de Barcelone pour les entreprises françaises dans une interview de Philippe Saman, Directeur Général de la CCIF de Barcelone à Ecomnews.

Fondée en 1883, la chambre de commerce française de Barcelone est la plus ancienne des CCI françaises internationales. Interview de son directeur Philippe Saman, l'un des rares étrangers distingués par la Croix de Sant Jordi, la « Légion d'honneur » catalane.

Ecomnews : Quelles sont les spécificités de la Chambre de Commerce Française de Barcelone ?

Philippe Saman, directeur de la CCI Française de Barcelone : C'est d'abord la doyenne du réseau des 115 CCI françaises internationales, puisque la Chambre de commerce Française de Barcelone a été fondée en 1883. Ce sont aujourd’hui plus de 450 sociétés adhérentes, majoritairement des entreprises françaises installées à Barcelone, mais aussi des sociétés espagnoles et catalanes ayant des relations avec le marché français.

Pour être la plus ancienne, notre CCI n'en est pas moins l'une des plus jeunes d’esprit. Et la création du « Prix Entrepreneur Tech » pour récompenser les start-ups ayant un projet technologique en est une illustration.

Nous remettons également chaque année le « Prix Pyrénées » afin de mettre à l'honneur un acteur économique français ou espagnol qui s'est distingué de l'autre côté de la frontière. Cela participe à de meilleurs échanges entre nos membres, et s'inscrit d’une certaine manière également dans notre activité de networking, qui représente l'une de nos grandes valeurs ajoutées.

Ecomnews : Quelle est aujourd’hui la situation économique en Espagne en général, et en Catalogne en particulier ?

Nous observons une amélioration sensible en Catalogne à travers les deux baromètres de notre chambre de commerce, à savoir le nombre de demandes d'adhésions, actuellement en augmentation, mais aussi le service de recrutement que nous réalisons pour nos membres.

C'est une tendance qui correspond à peu près à l’ensemble de l’Espagne. Globalement, on peut dire que la crise est derrière nous. Le taux chômage reste élevé, mais il est redescendu sous la barre des 20 % pour l'ensemble du pays.

« Un écosystème économique favorable aux start-ups »

Ecomnews : Cela signifie-t-il qu'il y a de nouvelles opportunités pour les créations d'entreprises ?

La conjoncture est en effet favorable, particulièrement dans une ville comme Barcelone pour des entreprises de type « start-up ».

Barcelone est une marque excessivement forte pour ces jeunes entreprises innovantes, avec un écosystème économique dont le rayonnement ne se limite pas à l'Espagne, mais également l'Europe et au monde. Il ne faut pas oublier non plus l'excellente qualité de vie, qui est également un facteur important pour attirer ici des start-ups ou tout autre type d'entreprises.

La proximité joue également un rôle majeur. Et cela fonctionne d'ailleurs dans les deux sens. Le sud de la France l’espace naturel de développement des entreprises catalanes qui veulent s’internationaliser. Près du quart des entreprises catalanes installées en France sont d'ailleurs implantées en Aquitaine et Occitanie.

C'est d'autant plus significatif que la Catalogne est la première région exportatrice d'Espagne, et a toujours été très ouverte sur la France. Elle représente plus de 25% du commerce extérieur de l’Espagne.

Ecomnews : Quel est l’impact économique de la conjoncture politique en Espagne, notamment en Catalogne avec la montée des aspirations indépendantistes ?

Au plan national, la constitution d’un nouveau gouvernement après dix mois d'attente est une bonne chose, car cela va permettre à l'Espagne de revenir à sa place au plan international, où elle était un peu absente ces derniers temps à cause de cette incapacité à trouver une majoré politique.

On peut également penser que la formation d'un nouveau gouvernement va susciter un meilleur dialogue entre le pouvoir central et la Generalitat (gouvernement régional catalan, NDLR), et peut-être de prendre en compte en Catalogne les aspiration d'un peuple qui veut faire entendre sa différence par rapport ou reste de l'Espagne. L'embellie économique peut aussi être un facteur favorable à l'amélioration du dialogue politique.

Source

 

Contacter la CCIF Barcelone

Fermer

Salons, rencontres, conférences...

Ne manquez pas les prochains événements en France ou à l'étranger ! En savoir plus