Algérie

Algérie-France : échanges rapprochés

La France et l’Algérie poursuivent depuis une dizaine d’années un rythme
d’échanges accéléré et qui se distingue parmi les plus importants à l’échelle du Maghreb et de la Méditerranée et ce, en dépit d’un climat politique souvent tendu.

La France et l’Algérie poursuivent depuis une dizaine d’années un rythme d’échanges accéléré et qui se distingue parmi les plus importants à l’échelle du Maghreb et de la Méditerranée et ce, en dépit d’un climat politique souvent tendu et de la concurrence de pays européens comme l’Espagne ou l’Italie et dont l’intérêt pour le marché algérien est croissant.

A titre indicatif, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays, en 2009/2010, a atteint quelques 10 milliards d’euros en moyenne. La France demeure le 1er fournisseur de l’Algérie avec plus de 6 milliards de dollars et son 4e client avec plus de 4,5 milliards de dollars, selon les chiffres des douanes algériennes pour l’année 2010.

Comparée au reste du monde, l’Algérie occupe le troisième rang pour les exportations françaises hors OCDE, après la Chine et la Russie. La moitié des exportations sont réalisées par des PME dont on attend à ce qu’une partie d’entre elles réalisent, dans les prochaines années, des investissements directs dans le pays.

Actuellement, 430 entreprises françaises sont implantées en Algérie. Elles représentent en nombre la présence étrangère la plus importante dans le champ économique et entrepreneurial dans le pays et, en investissement direct étranger, la part la plus significative en dehors du secteur des hydrocarbures. Ces entreprises sont présentes dans les secteurs des services, de la finance, de l’industrie agro-alimentaire, des matériaux de construction, de l’énergie, de la verrerie, de la pétrochimie, des technologies de l’information et de la communication, de la pharmacie et des transports. Elles emploient plus de 35 000 personnes et plus de 100 000 emplois si l’on inclut les emplois indirects.

Le nombre de ces entreprises pourrait, dit-on, augmenter à l’issue du Forum du partenariat Algérie-France, un rendez-vous auquel les autorités algériennes accordent une grande importance. «Le stock d’investissement pourrait dépasser les 8 milliards d’euros, et le nombre d’emplois directs et indirects, avoisiner les 300 000 postes d’emploi», indique Marc Bouteiller, chef de la mission économique près de l’ambassade de France.

<img1079|left> Article extrait de Partenaires, publication de la Chambre de Commerce et d’Industrie Algéro-Française.

Contact :
Chambre de Commerce et d’industrie Algéro-Française
Zéhor CHEBBOUTA, Responsable de la communication
Tél. : +213 21 74 72 77 - poste 120 - Fax : +213 21 74 72 67
@ : [z.chebbouta@cciaf.org->z.chebbouta@cciaf.org] - Site : www.cciaf.org

 

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter