Plan de relance export

Le plan national de relance de l’économie annoncé le 3 septembre par le gouvernement inclut un "volet export", d'un montant total de 247 millions €

Afin de renforcer la force de frappe des entreprises françaises à l’international dans le contexte de reprise de l’activité et de concurrence étrangère accrue, le plan apporte un soutien financier aux entreprises, en particulier aux PME-ETI, dans leur démarche de prospection à l’export.

Alors que les exportateurs français étaient en phase de reconquête des marchés depuis deux ans, avec une progression des exportations françaises plus rapide que le commerce mondial, la crise sanitaire vient interrompre cette amélioration. Après la mise en place en avril 2020 d’un plan d’urgence de soutien aux entreprises exportatrices, les nouvelles mesures proposées visent à conserver l’élan de 2018-2019 et à repositionner les PME-ETI françaises à l’export dans un contexte de reprise de l’activité sur certains marchés internationaux, de concurrence étrangère accrue et de moindre appétit au risque des acteurs financiers privés. Elles constituent l’indispensable volet export du plan de relance, au service du dynamisme et de la compétitivité des entreprises françaises.

Description technique de la mesure

  • Mobilisation de l'ensemble de la Team France Export, équipe de France de l'export qui regroupe Business France, les CCI, Bpifrance, les régions et les partenaires de l'export (CCEF, acteurs privés, etc.), lancée par le Premier ministre en 2018 et qui met au service des entreprises des réseaux sur le territoire français et partout dans le monde.
  • Renforcement des moyens de l’assurance-prospection, outil très sollicité par les PME et ETI qui se lancent à l’export et dont la distribution doit rester dynamique. Cet outil devra désormais permettre de financer davantage de projets pour accompagner la transition écologique. Une offre d’assurance-prospection-accompagnement dédiée aux plus petits projets sera également mise en place.
  • Soutien financier aux PME-ETI achetant des prestations de projections à l’export : le «chèque-export»prendra en charge jusqu’à 50% des frais de participation à un salon international ou à l’achat d’une prestation de projection collective ou individuelle (dans la limite d’un plafond). 15000 prestations pourront ainsi être subventionnées.
  • Chèque VIE : l’État prendra en charge 5000€pour l’envoi en mission d’un VIE par une PME-ETI. Le chèque VIE financera également l’envoi à l’international de VIE issus de formations courtes ou venant des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au moins 3000 missions seront financées.
  • Doublement de l’enveloppe FASEP (50 M€), afin d’accroître notre soutien aux exportateurs qui se positionnent sur les projets d’infrastructures dans les pays émergents qui font face à une concurrence toujours plus vive et de permettre le financement d’études pour des infrastructures et des démonstrateurs pour des technologies innovantes, notamment en matière de transition technologique.
  • Mise en place d’une veille-information sur les marchés, personnalisée et gratuite pour les exportateurs, proposée sur les interfaces de Business France.

Exemples de projets

Une PME souhaitant maintenir son courant d’affaires et sa relation avec ses clients dans un pays sans pouvoir financer un cadre expatrié ou sans pouvoir s’y rendre régulièrement, du fait des restrictions de déplacement, pourra envoyer un jeune diplômé sous statut VIE avec un coup de pouce de 5000 € représentant entre 15 % et 20% de son coût moyen.

Impacts

Impact visé : pallier au ralentissement de nos exportations via un soutien à la projection à l’international. Limiter la mobilisation de trésorerie des PME-ETI dans la réalisation des opérations à l’export.Impact sur le commerce extérieur / la croissance / l’emploi des jeunes (VIE).

Indicateurs

(en particulier impact sur l’emploi quand il est possible de l’évaluer)

  • Objectif de 1500 assurances-prospection/an
  • Objectif de 15000 PME-ETI bénéficiant d’un chèque export
  • Objectif de 3000 mission VIE subventionnées, les missions VIE ayant un fort taux d’employabilité pour les jeunes (92% en 2019).

Territoires bénéficiant de la mesure(en particulier, préciser si la mesure comporte une dimension outre-mer/ultra-marine)

Les entreprises situées sur tous les territoires métropolitain et outre-mer bénéficient des mesures. Les régions peuvent compléter ou bonifier certains dispositifs (chèque export, chèque VIE).

Coût et financement de cette mesure

247 M€ sur 2020-2022.

Calendrier de mise en œuvre

Les premières mesures (chèque export notamment) seront mises en œuvre à partir d’octobre 2020. Les dispositifs seront tous opérationnels au 1/1/2021.

 

Source : www.gouvernement.fr

Télécharger ci-dessous le Plan de Relance complet

Fermer

Newsletter France Monde Express

Recevez toutes les informations indispensables pour votre développement à l'international ! En savoir plus