Japon

Exporter au Japon : mission agroalimentaire à Tokyo du 6 au 12 novembre 2010

{{CCI Alsace-Export organise une mission de prospection dans le domaine agroalimentaire avec la Chambre de commerce et d’industrie française au Japon. Une mission labellisée Ubifrance}}

CCI Alsace-Export organise une mission de prospection dans le domaine agroalimentaire avec la Chambre de commerce et d’industrie française au Japon. Une mission labellisée Ubifrance

Le leitmotiv
Du 6 au 12 novembre 2010, des producteurs d’ingrédients de pâtisserie (produits finis/semi-finis), de biscuits, de produits bénéficiant du label Bio, de produits artisanaux et autres plats cuisinés, conserverie, épicerie sèche, confiserie (chocolats), épicerie fine, vins et spiritueux, fromages sont attendus à Tokyo pour un mission d’affaires. Pendant trois jours, les maîtres mots seront : comprendre, prospecter... décrocher (des contacts). Ce leitmotiv vaudra aussi bien pour les sociétés qui découvriront le marché pour la première fois, que pour celles qui disposent déjà d’un courant d’affaires au Japon et souhaitent lui donner une nouvelle dimension.

Battre le pavé
Tokyo compte 5000 restaurants français, les consommateurs des grandes agglomérations japonaises sont fins connaisseurs des cuisines occidentales. Cette immense mégalopole qui court de Tokyo à Osaka et compte des villes comme Nagoya, Yokohama, Kawasaki ou Kobe mérite d’être investit. Pour y réussir, la CCIFJ et CCI Alsace-Export n’identifient qu’un moyen efficace : battre le pavé et rencontrer des prospects, des distributeurs potentiels, jauger les lieux de vente, recueillir un maximum d’informations qu’on ne trouve pas dans les livres. Des informations délivrées par des praticiens sélectionnés par la CCIFJ.

La bonne porte d’entrée
« A observer le marché japonais, on se rend compte que le secteur de l’agroalimentaire est l’un de ceux qui présente les belles opportunités d’affaires. Les 30 sociétés du secteur avec lesquelles nous avons travaillé depuis 2 ans nous l’ont confirmé si besoin en était : le marché est mature, les consommateurs très éduqués et ont tendance à s’offrir chez eux le petit plaisir qu’ils se seraient payé au restaurant les années précédentes, ce qui implique une redéfinition des relations avec les distributeurs, un milieu lui même en forte restructuration. Un marché porteur donc, pour lequel il faut trouver la bonne porte d’entrée », glisse Didier Hoffmann, directeur de la CCIFJ.

Des entreprises aptes à l’export
"Avant de contacter une société pour lui proposer de rejoindre la mission, nous commençons par jauger son potentiel au Japon, de ses capacités organisationnelles à gérer l’export", explique le service commercial de la CCIFJ.

Un article issu de [La Lettre Mensuelle->http://www.lalettremensuelle.fr/?lang=fr], une publication de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon.

Contact : Emmanuel Butz
Tél : 03 88 76 42 30
@ : [e.butz@strasbourg.cci.fr->e.butz@strasbourg.cci.fr] - Site : www.alsace-export.com

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter