Japon

Santé – Bien-être : Rencontre avec des entrepreneurs demandeurs de Japon

Entreprises en recherche de nouveaux leviers pour poursuivre leur développement, sociétés expérimentées ou néo-exportatrices, déjà présentes sur le marché japonais ou en quête de premiers contacts : la CCIFJ et la CCI Strasbourg / Bas-Rhin ont réuni 9 entreprises du secteur de la santé et du bien-être.

4 jours pour consolider sa position au Japon et décrocher des marchés

Entreprises en recherche de nouveaux leviers pour poursuivre leur développement, sociétés expérimentées ou néo-exportatrices, déjà présentes sur le marché japonais ou en quête de premiers contacts : la CCIFJ et la CCI Strasbourg / Bas-Rhin ont réuni 9 entreprises du secteur de la santé et du bien-être.

Consolidation des positions sur le marché
« Nous observons que pour cette mission nous avons accompagné de nombreuses entreprises qui vendent déjà au Japon », remarque Didier Hoffmann, directeur général de la CCIFJ. Sur les 9 sociétés en mission, 6 avaient déjà des clients au Japon. « Cela confirme le fait que les sociétés exportatrices cherchent à renforcer leurs liens commerciaux sur les marchés où elles ont posé leurs jalons plutôt que de se disperser sur des marchés qu’elles ne connaissent pas ; c’est une tendance compréhensible en temps de crise », poursuit Emmanuel Butz, conseiller export en charge de l’Asie pour les CCI d’Alsace.

Une démarche d’entrepreneur
Les questions en début de missions sont bien concrètes : « L’idéal pour moi est d’avancer sur ma marque, mais si un distributeur souhaite vendre le produit sous sa marque, je dois prendre la chose en considération », explique Almaric Veret de Pronutri (compléments alimentaires). Il poursuit : « L’export nécessite du cash, car il faut beaucoup travailler sur la formation des forces de vente, la promotion, et surtout l’enregistrement des produit qui sont parfois ralentis car l’administration française ne dispose pas des documents nécessaires ». Pour ce créateur d’entreprise, l’export a été une part intégrante du business model : « Tout l’enjeu est de trouver le bon rythme afin d’éviter la fuite en avant, mais aussi d’être sur les bons marchés au bon moment. »

Biologique
Laboratoire Phyt’s et Laboratoire Eveil Cosmétique sont 2 sociétés de soins de la peau. Leurs produits sont biologiques : « Nous sommes déjà distribués au Japon et travaillons à l’amélioration et l’extension de notre dispositif dans l’archipel. La question est de savoir à partir de quel stade nous créerons une structure locale », explique Thierry Logre, PDG du Laboratoire Phyt’s. « Le biologique n’est pas encore très reconnu au Japon, mais les fondamentaux du marché sont favorables à ce type de produit », juge Antoine Morel du Laboratoire Eveil Cosmétique.

Un article issu de [La Lettre Mensuelle->http://www.lalettremensuelle.fr/],
une publication de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon

CCIFJ
Contact : Noriko Ninomiya - [n.ninomiya@ccifj.or.jp->n.ninomiya@ccifj.or.jp]
81 (0)3-3288-9642

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter