AlgérieMarocTunisieFrance

Retour sur Med Business Days 2014 « L’entreprise, moteur de la Méditerranée »

Avec 520 entrepreneurs du bassin méditerranéen, le succès de l’édition 2014 des Med Business Days renforce le positionnement de la région PACA comme carrefour économique de la Méditerranée.

Séance d’ouverture

«L'international en Méditerranée, c'est plus que de l'export : c'est un échange gagnant-gagnant". C'est par ces mots que Dominique Estève, président de la CCI de région PACA, mettait en lumière, jeudi 6 novembre matin, l'enjeu des partenariats d'affaires dans le Bassin méditerranéen. La plénière d'ouverture des Med Business Days qui ont réuni plus de 500 participants, a permis de démontrer que " le business ne connait pas la politique, ne connait pas les religions : il inscrit les relations dans la durée, pour la renaissance d'une croissance commune." Jean-Luc Chauvin, président de l'UPE 13, confirmait : "Même si le discours géopolitique est en panne, les entreprises continuent d'avancer ensemble (...) Nous construisons en ce moment le Mare Nostrum du 21e siècle. Les entrepreneurs du sud de la Méditerranée sont nos voisins, nos cousins, et nos alliés dans la compétition mondiale ".

Son homologue du patronat algérien, Reda Hamiani, soulignait la volonté d'aller dans cette voie : "Nous avons le souci d'impulser un modèle de développement plus ouvert vers le secteur privé, vers les pays qui ont un savoir-faire et en faveur de la diversification de notre économie." Dominique Brunin, délégué général de CCI France International, précisait que "les pays du sud méditerranéen sont particulièrement présents dans la stratégie des entreprises françaises. Avant d'aller cibler les marchés russes ou chinois, il faut privilégier la proximité". Selon Thibault Lanxade, Membre du Conseil Exécutif du MEDEF et Président du Pôle Entrepreneuriat et Croissance, il est également essentiel, de "développer en France la culture du chasser en escadre, que les grandes entreprises embarquent avec elles des TPE-PME, dans une logique filières ou marchés, comme cela se fait plus massivement dans d'autres pays européens".

Quoiqu'il en soit, les relations d'affaires sur nos rives méditerranéennes continuent de se tisser et se renforcer, et ce, malgré les instabilités politiques. A ce propos, Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur conclut : "Certes, le commerce, l'industrie, l'économie ont besoin de paix, mais ce sont eux-mêmes des facteurs de paix."

Rencontres B2B

Durant deux jours, 400 entrepreneurs ont noué et approfondi des contacts qualifiés dans le cadre des RDV en BtoB.

Pour Matthieu Bruckert, responsable Export de Bittle, entreprise aixoise de solutions "business intelligence" ayant récemment levé 1,1 millions € auprès de PACA Investissement, la raison de participer au BtoB était simple : "Pourquoi aller en Australie quand on peut traverser la Méditerranée ?". Visant en effet aussi bien le Canada que l'Algérie, la TPE que le grand groupe, il souligne l'intérêt de travailler en partenariat pour se développer à l'étranger. Thierry Modica, président directeur général de Atem, illustre bien l’accompagnement de CCI International PACA « Les rendez-vous B2B me permettent de rencontrer des contacts qui m’apportent une vision du marché très précise, d’ouvrir ma réflexion sur le développement export de mon entreprise et d’affiner ainsi ma sélection des pays pour le développement de ma stratégie ».

Si l'optimisme de Rochdi Akbi, fondateur de Nice Road, tranche nettement dans la morosité économique actuelle, c'est parce que sa plateforme VTC recueille de l'intérêt au Caire, en Italie ou en Turquie, alors que cette jeune entreprise n'avait pas encore amorcé sa stratégie à l'international. Les rendez-vous du dirigeant niçois organisé par CCI International PACA avec des conseillers d'Ubifrance lui ont prouvé que son service qualitatif de chauffeurs privés "discrets et professionnels" pouvait séduire des entreprises au-delà de la Côte d'Azur. Venu sur les Med Business Days pour "prendre la température des affaires possibles", au départ un peu sceptique en tant que TPE, il repart avec les contacts à l'étranger pour "trouver des partenaires et éviter les pièges".

Comment formation, financements et innovation impactent le business en Méditerranée

Ces thématiques ont animé trois des six ateliers programmés aux Med Business Days les 6 et 7 novembre au Palais de la Bourse.

Le premier, « RH et formation » : quels moyens pour intégrer la jeunesse du Sud dans le développement économique ?" animé par Paul Chaffard, élu de la Commission CCI International, a démontré la priorité de la gestion des compétences dans les pays du Maghreb, afin de résoudre le problème du chômage chez les jeunes diplômés; la question étant de mieux mettre en adéquation le besoin des entreprises, notamment des investisseurs étrangers, et les formations proposées. Wafa Makhlouf a identifié par exemple un manque de valorisation de la culture d'entreprise. Au sein du CJD Tunisie, elle a mis en place un programme attractif de promotion des métiers d'avenir auprès des jeunes et des parents.

Le 2ème atelier, animé par Philippe Gautier, directeur général adjoint de Medef International, abordait les questions de « Financements des projets méditerranéens ». Le témoignage de Karim Refaat, CEO de N'Gage Consulting, a notamment prouvé qu'une jeune société égyptienne, qui a démarré avec 36 000 €, peut réaliser 21 M€ de CA en moins de deux ans et travailler pour 17 sociétés et multinationales, grâce à des investisseurs internationaux, notamment du Golfe. Ce qui a changé la donne en Egypte selon lui ? Les investissements privés remplacent peu à peu les aides, de type prêts et obligations, pilotées auparavant principalement par les politiques.

Le 3ème thème abordé portait sur "Les TIC et l'innovation pour favoriser l'intégration économique du Bassin méditerranéen". Jean-Daniel Beurnier, bénéficiant de la double expertise de PDG d'Avenir Telecom et président de CCI International PACA, interrogeait les témoins sur les moyens de favoriser l'émergence du numérique au bénéfice du développement économique sur les rives méditerranéennes. Mohamed Lakhlifi, vice-président de Maroc Numeric Cluster, a donné quatre exemples parlants, des initiatives de partenariat public/privé impliquant des acteurs de tout le pourtour méditerranéen (France, Italie...), à l'instar d'Apebi, fédération professionnelle créée en 1989 qui représente 95 % du CA du secteur des TIC au Maroc, ou de e-madina, smart city lancée en 2013 qui implique entrepreneurs et universitaires, concerne aussi bien la santé que le transport, l'énergie durable, la formation.

Les trois autres ateliers qui portaient sur « transport et logistique : la Méditerranée, un carrefour d’échanges à optimiser », « l’approche des affaires dans les différents pays de la Méditerranée » et « se développer en Méditerranée : les aspects juridiques et financiers » ont permis de partager une approche opérationnelle pour démarcher et pérenniser son business à l’étranger.

CONTACTS PRESSE :

CCI International PACA :
Spark Relations / Aurore Sun
06 19 80 42 67 - a.sun(@)sparkrelations.com 

www.medbusinessdays.com

Vous souhaitez vous implanter dans ce pays ?
Faites nous part de votre projet !

Nous contacter