Ghana

Bâtir un nouveau Ghana à travers l'infrastructure

Retour sur la conférence organisée par la CCIF Ghana sur les secteurs de l’infrastructure et de la construction

Avec la participation d’environ 90 chefs d’entreprise, le Vice-président de la CCIFG, M. Gauthier Pourcelle a ouvert la conférence en soulignant que « l'infrastructure et la construction devraient être considérées comme un investissement dans la croissance économique du pays». La Directrice Générale (DG) de la CCIFG, Mme Delphine Adenot-Owusu, a ensuite donné un aperçu en indiquant la contribution de 13,7% du secteur de la construction au PIB du pays en 2016 ce qui représente une croissance du marché de 24%. Elle a également évoqué tous les grands projets d’infrastructure tels que le nouveau Terminal 3 à l'aéroport international de Kotoka mais aussi dans d’autres domaines clés pour comme la santé, l'énergie et le tourisme rappelant que l'objectif du Ghana est de faire du pays un hub dans tous ces secteurs.

 Sur le plan infrastructure, deux intervenants ont présenté leurs travaux en expliquant leurs impacts sur l’économie ghanéenne. Le représentant de MPS a parlé de l'extension du port de Tema. Le projet de 1,3 Md EUR est l'un des principaux projets portuaires en Afrique de l'Ouest. Il s'agit d'une joint-venture entre le Ghana Ports and Harbors Authority (GPHA) et Meridian Port Holdings, avec deux principaux actionnaires dont Bolloré Transport & Logistics et APM Terminals. Il a présenté les différentes étapes de construction et a expliqué comment la nouvelle infrastructure portuaire améliorera la productivité, le commerce en attirant d'importants volumes de transbordement et avec une capacité de transmission totale de 3.7 M d’unité équivalente de vingt pieds (EVP). La seconde présentation du DG de Bouygues Construction s’est axée sur la rénovation de l'hôpital Ridge avec une superficie actuelle de 30,000 m2. Il s’est focalisé sur la construction durable en expliquant l’implication d’une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

 Le Development Manager de RMB Westport, M. Nicolas Moreau, a ensuite expliqué que la croissance de la population de classe moyenne a eu un impact sur la construction de plusieurs centres commerciaux et de bureaux au Ghana. Il a conclu en affirmant que « malgré le fait que le marché soit saturé, on a tout de même pu voir plusieurs développements commerciaux au cours des cinq dernières années. L’environnement a été favorable pour le développement de plusieurs projets commerciaux dont le Kumasi Mall, Junction Mall et bientôt le Takoradi Mall »

Les deux derniers intervenants ont présenté le secteur de la construction avec M. Federico De Simone, directeur du groupe De Simone, qui s’est concentré sur l'équilibre entre l'importation de matériaux et l'utilisation des produits locaux. Enfin, Frédéric Albrecht, DG de CBI Ghana, a clôturé la conférence avec un aperçu du marché de la cimenterie au Ghana en estimant un taux de consommation d’environ 6,3 à 6,5 M de tonnes ainsi qu’une capacité de production de 10,5 M de tonnes prévues pour 2018. D’après M. Albrecht, « la forte croissance du PIB en 2017 de 8,5% et avec une projection de 6% à 10% pour 2018 ainsi que l’urbanisation croissante entraînera une augmentation en demande d’infrastructures et bâtiments ».

-> Pour aller plus loin, télécharger la fiche construction Ghana ci-dessous

Contact

CCI France Ghana
Esinam AYIVOR
info(@)ccifranceghana.com
www.ccifrance-ghana.com